POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Les cubains accueilleront des touristes à domicile



Un tourisme de masse, une offre socialisée par Internet


jeudi 2 avril 2015
par Gros Emile


Le communisme cubain a pris son virage des réformes, ouvrant ses relations avec les Etats-Unis, parmi des tas de mesures, de changement interne, que les orthodoxes du "marxisme-léninisme" qualifient déjà de "glissement à droite". Le modèle de communisme chinois a vraiment modifié l’héritage de l’URSS, alors que les réformistes ont encore les blocages dogmatiques. Ces derniers ne donnent guère chance au développement économique de s’implanter et de rejoindre le modèle universel...

Voir en ligne : Notre dossier : CUBA

Cuba change doucement et sûrement. Il n’y a pas de racisme malgré les couleurs de la population. Et la médecine, comme le sport ou bien le système éducatif, est performante. La préservation écologique que le socialisme cubain a spontanément réalisé sur l’île, devient une vraie perspective économique. Ah, le tourisme !

Nos sujets sur Cuba
- L’officialisation des nouvelles relations USA-Cuba, ce qui va changer.

- Quelle fin pour l’embargo des USA envers Cuba ?

- Cuba : l’immobilier aborde sa perestroïka

"Airbnb" (son site Internet) est une plateforme communautaire : un réseau social diffusant du contenu. Créé en 1988, il a pour concept de permettre aux particuliers de louer une maison, ou partie d’un domicile, à des visiteurs. Il n’est fortuit qu’on s’intéresse à l’île paradisiaque, notamment par la prestation d’Aribnb.

Après la détente entre Washington et La Havane, cette entreprise d’Internet, permettra aux voyageurs américains de réserver leur hébergement à Cuba, à partir de jeudi (aujourd’hui 02 avril 2015).

Cette expansion de l’un des opérateurs des plus importantes du tourisme des États-Unis à Cuba, ouvre un vrai chantier économique pour un pays qui brise son autarcie. Dans la mesure où les Cubains s’inscrivent sur le site-Web qui comporte déjà 1/2 millions d’offres, faites pour 33 000 villes du Monde et relevant de 192 pays, ils sont reconnus pour leur hospitalité.

Quand on se fait à l’idée de l’humilité de la population ayant subi l’éducation du socialisme, voilà une nouvelle donne économique pour l’île connue pour ses révolutionnaires, ses cigares et son rhum.

Prochaine grande destination touristique des américains en Amérique Latine.

Les observateurs avertis voient en 1/2 siècle d’embargo américain, comme une défaite, qu’un petit pays a donné à la première puissance économique. La société Airbnb a envoyé des équipes pour inscrire les propriétaires des maisons.

Maintenant que le blocage des entreprises américaines qui veulent s’installer à Cuba est déverrouillé, Airbnb a déjà collecté plus de 1000 adresses de propriétés proposées à travers l’île, avec 40 pour cent à La Havane et le reste dans les autres zones touristiques du pays.

L’annonce Airbnb est la dernière d’une série de mouvements d’affaires des États-Unis envers Cuba. En Février, IDT Corp. spécialisée en télécoms (basée au New Jersey) et l’Etat cubain, ont créé ETECSA. Une entreprise chargée de connecter les appels téléphoniques des États-Unis directement à Cuba. Auparavant, ils étaient acheminés par des pays tiers tels que l’Italie et l’Espagne. C’est une pièce maîtresse dans le tourisme, la communication.

Par ailleurs, Netflix, la TV-connectée que POPULI-SCOOP a présenté dans cet article, et MasterCard, le service de paiement par carte bancaire) ont ouvert leurs services à Cuba. Seulement une poignée d’insulaires qui ont des connexions assez rapides pour diffuser Netflix, l’émetteur de cartes de crédit interdit les transactions de Cuba, ce qui rend le mouvement de MasterCard largement symbolique jusqu’ici.

C’est donc au tourisme que revient l’avenir proche de Cuba qui s’affranchit de son autarcie. Un entreprenariat privé est le point d’exploser, malgré les embûches unilatérales que le blocus continue de dresser.

Activité  : Voyage & Technologie.

Répondre à cet article