POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Dubaï vend des Van Gogh aux chéquiers princiers...



Montage financier d’un musée fructifiant son patrimoine


mardi 24 février 2015
par Hugo Mastréo


Peut-être un nouveau canular dans le monde de l’art, et il se passe au Moyen-Orient au cœur même des monarchies du golf arabique et des magnats du pétrole. Une vente de plagias, qu’est cette série de neuf tableaux de Van-Gogh à Dubaï, répliqués à 25 copies chacun. Elle s’ouvre le 25 février en commémoration du 125e anniversaire de l’artiste maudit et s’apprécie de différentes manières…

A 25 000 euros pièce, c’est approximativement le prix de l’original que valent en totalité ces reproductions. Alors que Van Gogh a fini, en se suicidant, dans la misère...

Mais L’exposition appelée « collection Relievo » appartient au le musée Van Gogh d’Amsterdam, capitale du pays d’où est originaire le peintre. L’institution qui porte son nom certifie aussi l’authenticité, en numérotant les de ces reproductions, tout en rajoutant des notices…

Notre rubrique : ARTS ET CULTURE

Selon le travail de l’artiste qui se caractérise par l’application grossie de sa peinture, ce qui l’apprête à en développer, avec la technique 3-D, de ces copies dont on vante la fidélité.

Les nouvelles technologies permettent un balayage de l’épaisseur de chaque œuvre, puis une impression haute résolution avec les matériaux utilisés dans l’original. Et pour cette "High-Tech" ce sont les laboratoires de « Fujifilm », basés en Belgique, qui en assure la réalisation.

La technologie de l’analyse tridimensionnelle exacte, oofre la reproduction à l’échelle du tableau de tel que peint par Van Gogh . Ainsi que de recréer la couleur, la luminosité et la texture aussi précisément que possible. L’actuel tableau ayant subi un vieillissement est repris au moindre détail ou craquelure... D’où la tentation de faussaires !

La sélection, exposée actuellement aux Emirats arabes unis dans le cadre d’une Journée des partenaires d’affaires créatives, comprend les chefs-d’œuvre suivants.
- • Tournesols (1888)
- • Almond Blossom (1890)
- • The Harvest (1889)
- • Champ de blé sous Thunderclouds (1890)
- • Boulevard de Clichy (1887)
- • La chambre (1888)
- • Sous-bois (1889)
- • Paysage au crépuscule (1890)
- • Bateaux de pêche sur la plage de Saintes-Maries-de-la-Mer(1888)

Vincent Van Gogh Signature.svg
«  Vincent Van Gogh Signature  » par Connormah, Vincent van Gogh. — traced from http://www.signature.calligraphy-mvk.ru/images/stories/podpis/van_gogh_sign.jpg. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

Les critiques d’art s’aventurent à qualifier cette première, de clonage parfait d’œuvres originales. D’autres suggèrent que l’exposition de « la Relievo du Musée Van Gogh » est déjà passée par Hong-Kong et Los-Angeles. Mais point d’exposition-vente connue auparavant, et c’est au Moyen-Orient que de tels prix sont révélés. Dubaï se prête au jeu de contenter ces riches, avec des tarifs étudiés...

La face arrière, de nombreuses peintures, porte souvent divers autocollants et des étiquettes du musée qui exposent les travaux de l’artiste maudit et mort dans le dénuement. Ces indications mentionnent l’histoire de l’œuvre d’art, ce qui rajoute une dimension supplémentaire tel un précis sur l’originale.

(a) Autoportrait au visage glabre (b) Autoportrait en chapeau de feutre (c) Autoportrait
«  Autoportraits van gogh echantillon  » par Vincent_Willem_van_Gogh_102.jpg : File Upload Bot (Eloquence) Vincent_Willem_van_Gogh_108.jpg : File Upload Bot (Eloquence) SelbstPortrait_VG2.jpg : Beyond silence derivative work : Baub (talk) — Vincent_Willem_van_Gogh_102.jpg Vincent_Willem_van_Gogh_108.jpg SelbstPortrait_VG2.jpg. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

Répondre à cet article