POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


2ème semaine pour 2000 grévistes de la faim…



… si ça ne dit rien aux organisations comme l’ONU, aux médias et aux politiciens, c’est parce vous ne savez pas vous aussi !


mercredi 2 mai 2012
par Rebel Kazimir


Dans l’indifférence des humanitaires, des médias, et des politiques du monde entier, quelques 2000 grévistes de la faim terminent, collectivement, leur seconde semaine. Ils ont entamé leur grève le 17 avril. Et pour quoi tant d’insensibilité inhumaine, et ce en dépit que le fait est un record unique dans l’histoire des terriens ? Parce que c’est le conflit du Proche-Orient, parce que ce sont des palestiniens.

Le 1er article publié sur POPULI-SCOOP : CONSULTER LE PORTRAIT DU MENEUR DE CETTE GREVE


Voir en ligne : CONSULTER notre GRAND DOSSIER : Proche-Orient.

Pour plus du tiers, sur 4700 prisonniers palestiniens, qui croupissent, et certains depuis des décennies, dans les geôles israéliennes, c’est la mobilisation jusqu’à la mort.

Alors que la porte-parole de l’administration pénitentiaire israélienne Sivan Weizman a indiqué que Seuls 1450 prisonniers y participaient jeûne collectif volontaire. Des responsables palestiniens ont fait état de 2000 grévistes de la faim. Aussi bien le 1er chiffre que le second pose la question d’une détresse qui est sous le mépris. Une indifférence officielle et internationale, avec les faiseurs d’opinions, trouve plaisir à cacher aux peuples, cette réalité d’un combat contre une tyrannie. Et ne pas mobiliser pour répondre aux injustices est d’abord politique…

L’HOMME DE CETTE GREVE EST LE SEUL QUI A UN PROJET POUR LA PAIX.

D’ailleurs quand la ségrégation envers des colonisés semble être inexistante, le refoulement des humanitaires dans les aéroports et l’agression criminelle de ceux qui s’aventure sans l’aval du colonisateur, il y a de quoi se demander à quel Etat a-t-on affaire dans ce monde de 2012 ?

Un peuple, de quelques 12 millions d’âmes (l’ensemble des palestiniens) dont la moitié est exilée chassée de même les maisons (outre le monde entier, la Syrie et surtout le Liban accueillent nombreux), brimé sous l’arrogance d’un occupant dont nombreux responsables sont listés comme criminels de guerre. Tous les regards s’y détournent, les médias et les humanitaires ont tronqué leur liberté par une misérable impuissance et une monstrueuse complicité !

Le dimanche, L’ONG Médecins pour les droits de l’Homme-Israël (PHR-Israël) parce que sur place, a rendu visite aux grévistes. Elle accus dans un communiqué l’administration pénitentiaire "d’empêcher les grévistes de la faim en détention administrative d’avoir accès à un traitement médical, afin de briser leur protestation non violente". Elle précise aussi que deux des grévistes de la faim, Bilal Diab et Thaër Halahla liés au mouvement radical Jihad islamique, ayant cessé de s’alimenter depuis 62 jours « étaient en danger de mort, demandant leur transfert immédiat dans un hôpital civil » . Alors il faut se contenter de cette ONG et point d’autres transparences, l’huis-clos !

Marwan Bargouthi, connu comme du responsable du Fatah, le parti du président palestinien Mahmoud Abbas et souvent indiqué comme éventuel successeur de ce dernier à la tête de la puissante organisation créée par Yasser Arafat, est parmi les grévistes. Lors des pourparlers avec l’administration pénitentiaire, il est les le porte-parole des prisonniers grévistes. Le plus ancien prisonnier, Karim Younès, selon des sources palestiniennes proches du dossier, participe lui aussi.

L’heure est aussi opportune pour rappeler la modicité de mobilisation des peuples arabes et musulmans, et ce dans un climat incroyable de renoncement international à une paix juste et définitive au conflit du Proche-Orient.

Le 1er article publié sur POPULI-SCOOP : CONSULTER LE PORTRAIT DU MENEUR DE CETTE GREVE->http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php ?article1]