POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Les émails qui ont sapé Bernie Sanders couleront-ils Hillary ?

La démission demandée par Bernie, vite exécutée !

 

lundi 25 juillet 2016, par Hugo Mastréo

Alors que le scepticisme s’est installé depuis des mois sur le passage en force d’Hillary Clinton comme candidate du parti démocrate aux présidentielles de novembre prochain, les médias européens ont planché à écarter le moindre doute. Nos confrères de Wikileaks ont réussi à pirater puis révéler les émails échangés entre les membres du CND (Comité National Démocrates) mobilisés pour favoriser l’ancienne secrétaire d’Etat, avec des fausses accusations que Bernie Sanders, son concurrent, n’a cessé de dénoncer. Mais la propagande continue en Europe...

Voir en ligne : Notre dossier : Bernie Sanders

Même si la presse des Etats-Unis n’était pas dans sa totalité avec l’idée que Bernie Sanders s’est plié à soutenir et reconnaître la victoire de Mme Clinton, les journalistes européens, notamment de France, matraquaient l’air et l’idée que l’outsider adhère à la candidature de sa rivale. Ce mépris des auditoires des médias dans le vieux continent est aussi fait à l’égard de la foule des partisans Bernie Sanders qui sont descendus sur la principale artère de Philadelphie, pour montrer encore une fois leur soutien et leur mépris pour Hillary Clinton, à la veille de la houleuse convention. Voir les photos suivantes...


- Bernie Sanders : un retour au devant de la campagne 27 mars 2016

Les mêmes journalistes, de France surtout, persistent de déformer les faits en disant que Bernie Sanders a été écarté parce que juif. Or dans les émails relatifs à son orientation religieuse, divulgués dernièrement par Wikileaks, montrent son exclusion est due pour son athéisme et même pour son non-soutien à Israël.

A la veille de la convention, le 24 juillet sur la BBC, le sénateur du Vermont a réitéré que le parti était, dès le début, partial et ses dirigeants sabordaient sa campagne face à celle de la dame de l’establishment. La neutralité des chefs du parti est complètement mise au doute, son effet sur le déroulement de la convention et l’officialisation de la candidature retenue jusqu’à là, devient moins justifiée et légale.


- Les sondages favorisent Bernie Sanders, mais les médias de l’establishment préfèrent Hillary 15 octobre 2015

Depuis deux jours auparavant, les rangs du parti démocrate ont été ébranlés suite à la divulgation par Wikileaks des quelques 20 000 courriels qui portent toutes les manigances de la direction du parti contre le candidat écarté d’une manière insoutenable.

Ce dernier et nouveau trouble au sein du Parti démocrate a débouché sur la démission de Debbie Wasserman Schultz, la porte-parole. Elle est actuellement uniquement annoncée et prend effet à la fin des assises qui confirment Hillary, largement aidée par le Comité national démocrate (CND). Un parti auquel Bernie n’a jamais appartenu, tout en votant, comme sénateur, avec les démocrates.


- Sanders Bernie, le socialiste qui veut présider les Etats-Unis 4 mai 2015

À Philadelphie, où doit s’ouvrir ce lundi, pour quatre jours, la convention, les partisans de Bernie Sanders, encore davantage mobilisés par les dernières révélations de Wikileaks, ont commencé des manifestations et des occupations de places publiques. Nous avons publié un article, LIRE ICI, sur ses préparatifs de ces assises décisives, mais sous traumatisme...

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT