POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Attentats de Jordanie, les armes ne viennent pas de Syrie

Tous voisins de monarchies arabes sous menaces de complots

 

mercredi 29 juin 2016, par Azouz Benhocine

Le programme de formation militaire, des opposants syriens, basé en Jordanie dès le début de la guerre civile en 2011, s’avère une bavure très grave. Créé par la CIA et d’autres agences de renseignement arabes, il n’avait jamais suscité confiance. Les moyens de ce genre d’écoles militaires ont été détectés dans plusieurs affaires de terrorisme et dans les réseaux de trafics d’armes. Des frappes et des commerces illégaux identifiés tous dans toute la région du Moyen-Orient.

Voir en ligne : Notre dossier : Daesh ISIS EIIL Daech Isil


Les méandre de Raqqa sous ISIS par Populi-Scoop

Les services de sécurité jordaniens ont été chargés d’acheter des armes dans les Balkans et autres pays l’Europe de l’Est. Ils devaient aussi, comme l’armée turque sur l’autre frontière syro-turque, les acheminer à l’opposition syrienne. Cette dernière a été réduite à néant. Il n’y a plus de vrais opposants armés syriens, l’adhésion au terrorisme s’est généralisée. Par contre la lutte contre la nébuleuse criminelle du Daesh et des factions liées à Al-Qaïda, de Djabhat Enosra, se partage largement entre la résistance kurde et l’armée syrienne soutenue par ses alliés.


- Jordanie : le cercle des aides qui prolongent la crise syrienne 11 avril 2014

Des révélations récentes montrent que ces arsenaux de guerre ont été certainement touchés par des détournements destinés à la vente au marché noir. Alors que pour ceux de la formation, il y a des disparitions importantes et localisées dans des échanges clandestins à coups de millions de dollars.

Les expéditions de ces cargaisons, via la Jordanie, ont été systématiquement volées par des agents de renseignement jordaniens. Puis leurs contenus vendus au marché noir, selon les responsables américains et jordaniens. L’information a été officiellement reconnue par les responsables jordaniens et des enquêteurs américains. Les militaires impliqués ont été écartés, mais reçoivent toujours leurs salaires en attendant que l’enquête détermine leur implication, selon plusieurs sources officielles.


- Les refugiés syriens préfèrent la guerre chez eux que la misère ailleurs 29 mai 2013

Pendant ce juin 2016, des attentats ont touché l’armée Jordanienne et même les agents de sécurité secrète. Ils ont été revendiqués par #ISIS. Les plus marquants ont eu lieu le 6, le 21 et le 24 du mois. D’après les analyses faites sur les explosifs et armes utilisées par les terroristes, ils proviennent même des équipements fournis par l’Arabie Saoudite et les Etats-Unis et détournés par les militaires jordaniens, notamment ceux de la formation.

Une enquête menée par le FBI suite à une attaque datant de novembre 2015 où ont été tués deux Américains chargés de l’instruction des rebelles syriens, ainsi que trois autres formateurs de la police jordanienne, a débouché sur cette histoire de trafic d’armes. L’enquête du FBI sur la fusillade Amman de 2015, gérée depuis Washington, s’est trouvée confrontée à la détection et reconnaissance des numéros de série des armes utilisées par des terroristes.

Qui de la Jordanie ou du Liban est au programme de l’EIIL ? 1er juillet 2014

Les derniers attentats sont dans la même veine, où la provenance des fusils d’assaut et des explosifs utilisés par les assaillants relèvent de la même filière fournie par les détournements. Les équipements, destinés à la formation des syriens chargés de combattre le régime de Bashar Al-Assad, ont été formellement reconnus.

Le vol et la revente des armes du genre fusils d’assaut Kalachnikov, des mortiers et des grenades propulsées par fusée ont été trouvés, dans un bâteau du commerce illicite international, il appartient à une société basée principalement dans la région moyen-orientale. De nouvelles armes se sont montrées disponibles sur le marché noir de l’armement et la traçabilité des N° de séries a formellement parlé.

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT