POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Oxfam dénonce les fortunes, revendique de les fiscaliser...

1% des humains possède le même patrimoine que les 99% restants...

 

mardi 20 janvier 2015, par Rebel Kazimir

La concentration de richesses entre les mains d’une minorité, n’a jamais été autant dénoncée. La médiatisation, en ce début de l’année 2015, de l’action d’OXFAM qui n’hésite pas de parler d’élite. En 2010, la fortune nette des 80 personnes les plus riches au monde s’élevait à 1 300 milliards de dollars. En 2014, elle fait un bon avec 1 900 milliards. Soit une augmentation de 600 milliards de dollars en seulement 4 ans, 50 % en valeur nominale.

Des personnes fortunées ont généré et soutenu leurs vastes richesses par leurs intérêts et des activités dans quelques secteurs économiques importants, y compris la finance et de l’assurance, et des produits pharmaceutiques et de soins de santé.

Sujet similaire : La population birmane est la plus charitable du monde — / — Riches donateurs et simples volontaires pour bienfaisance, face à la pauvreté !

Même les noms peuvent être cités (LA LISTE DE FORBES). Si les cas d’une centaine de coordonnées d’individus, mais aussi actionnaires principaux des grandes entreprise du Monde, faisant des gains de valeurs et agrandissement de patrimoine, les impôts peuvent facilement réguler...

Oxfam est une confédération internationale, basée en Angleterre, regroupant 17 organisations indépendantes. Des « ONG » qui agissent « contre les injustices et la pauvreté ». Elle a publié un rapport où il est, encore une fois, précisé que seulement 85 personnes détiennent 50% des richesses, autant que la moitié des plus pauvres, c’est-à-dire des 3,5 milliards d’âmes...

Les injustices d’ordre politique sont, justifie Oxfam, le fruit de la prépondérance des minorités fortunées sur la vie sociale, économique, culturelle et politique des majorités de la population. Dans son rapport, il est précisé qu’elle que le forum de Davos « … cette année, un sommet mondial sur la fiscalité pour réécrire les règles fiscales internationales… »

PDF - 139.5 ko
RAPPORT THEMATIQUE D’OXFAM JANVIER 2015
INSATIABLE RICHESSE : TOUJOURS PLUS POUR CEUX QUI ONT DÉJÀ TOUT

Cette « Une » des grands titres des médias internationaux a été battue en brèche, puisque la crédibilité de cette répartition, et son calcul, est sujette à controverse. Mais l’ONG persiste et signe, sa source étant « Forbes » le canard qui prétend se consacrer à la vague « people » des personnalités mondialement connues pour leur capital.

Le journal soutient, dans un article de mars 2014, qu’ils ne sont que 66 milliardaires à posséder l’équivalent de la moitié la plus pauvre, soit quelques mois après le rapport d’Oxfam (ICI). Mais le débat reprend de plus avec le forum économique mondial (WEF) qui doit avoir lieu à Davos, en Suisse pour sa 45ème édition. Il sera co-présidé par Winnie Byanyima, directeur exécutif d’Oxfam. Cette dernière, dans un communiqué, dit vouloir utiliser ce rôle afin mettre en évidence l’inégalité, qu’elle a déjà qualifié "tout simplement stupéfiant".

L’histoire que les 1% des habitants les plus riches de la Terre, sont regardés par les 99%. Le mouvement contestataire #OCCUPY, en 2011, continue de décloisonner et de mettre à nue la philosophie économique qui a main basse sur les questions névralgiques à l’origine des conflits dans le Monde. En 2016 oxfam en insiste dans sa maxime : « La part du patrimoine mondial détenu par les 1% les plus riches est passée de 44% en 2009 à 48% en 2014, et dépassera les 50 % en 2016. »

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT