POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Accueil du site > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Wikileaks lance son alerte sur la réunion secrète du TPP

Wikileaks lance son alerte sur la réunion secrète du TPP

Une mondialisation d’accaparement détourne Internet !

 

lundi 18 novembre 2013, par N.E. Tatem

La mondialisation en marche, même intéressante et permettant à des peuples de s’émanciper et à des nations d’émerger, recherche l’uniformité. Elle effacerait donc, sinon elle réduirait l’importance, des identités et particularités locales et régionales. Est-elle cependant transparente pour les peuples qui appréhendent les accords engageant les Etats sans l’accord des citoyens ?

Voir en ligne : Notre dossier : Wikileaks, Internet et propriété intellectuelle

La réunion secrète, attendue du 19 au 24 Novembre pour le « Trans-Pacific Partnership », est dénoncée par Wikileaks. Elle a pour but la consolidation du projet de traité multilatéral de libre-échange, qui vise à intégrer les économies de la région Asie - Pacifique. Une version universelle des législations « états-uniennes » SOPA et ACTA, lesquelles instaurent des surveillances draconiennes pour l’accès des citoyens à ce qui existe et est diffusé via le Web. Elle touche Internet, en conséquence la propriété intellectuelle.

La réunion confidentielle se tiendra dans la ville de Salt Lake City, de l’Etat de l’Utah aux Etats-Unis. Elle a pour but de faire signer, à des mondialistes alignés derrière leur grand meneur les USA, un traité qui couvre pratiquement tous les échanges internationaux. Des représentants de quelques pays...

Les biens, les règlements de litiges, l’application des mesures phytosanitaires, les échanges de services, la propriété intellectuelle, les contrats gouvernementaux et les politiques liées à la compétition, y seront réglementés. Cet accord ultralibéral à certains Etats enfreint aux intérêts des citoyens où qu’ils vivent, comme il a une incidence majeure sur les libertés qu’offre Internet.

PDF - 633.9 ko
Wikileaks et TPP du 19 au 24 novembre 2013
Wikileaks et TPP du 19 au 24 novembre 2013, réunion des "mondialistes" dans la ville de Salt Lake City, de l’Etat de l’Utah aux Etats-Unis.

En matière propriété intellectuelle, Wikileaks a publié un document de 95 pages et 30 000 mots expliquant en détail le Trans Pacific Partnership ou TPP, pour exposer le danger que ce traité représente sur aussi bien Internet que d’autres domaines vitaux : la médecine, les patentes et les libertés civiles. Wikileaks a apporté sa contribution, pour qu’au moins un débat soit ouvert par les consommateurs qui sont l’ensemble de l’humanité !

Plusieurs chapitres du « TPP »traitent des activités et échanges transnationaux. Wikileaks a tenu à émettre son alerte, un point de vue qui souleve, le secret de la réunion, la partie ayant trait à la « propriété intellectuelle », dont nous vous donnons copie du document renfermant son intervention.

Le TPP culmine dans sa visée par supplanter les lois nationales et la souveraineté des pays selon une construction mondialiste (TPP Intellectual Property Rights Chapter) qui légalise l’oppression. Les traités économiques négocié se verront transformés, puisque il a un impact sur 40% du PIB mondial.

Le TPP est le précurseur du pacte également secret entre les États-Unis et l’Union Européenne (Transatlantic Trade et Investment Partnership ), pour lequel le président Obama a entamé des négociations américano-européennes en Janvier 2013. Ensemble, le TPP et le TTIP couvriront plus de 60 pour cent du PIB mondial. Les deux pactes excluent la Chine.

Julian Assange de wikileaks Selon Julian Assange, le leader de Wikileaks, «  L’accès à la rédaction des chapitres du traité du TPP est caché du grand public. Les membres du congrès seuls, sont capables de n’en voir que des morceaux sélectionnés dans des conditions très strictes et sous une surveillance assidue. Il a été auparavant révélé que seuls trois individus dans chaque nations impliquées dans le TPP, ont eu accès au texte complet de l’accord, tandis que 600 “conseillers commerciaux”, lobbyistes gardant les intérêts des plus grosses entreprises américaines comme Chevron, Halliburton, Monsanto et Walmart, ont eu accès aux sections cruciales du texte du traité.  »

Obama est censé accélérer le processus législatif de cet accord secret. «  Le gouvernement américain pousse de manière agressive le TPP au travers du processus législatif de manière la plus furtive possible  », précise l’éditeur de Wikileaks.

«  Si ce traité du TPP est mis à exécution, le régime IP va piétiner les droits individuels et la liberté d’expression, ainsi que malmener la création intellectuelle commune. Si vous lisez, écrivez, publiez, pensez, écoutez, dansez, chantez ou inventez ; si vous cultivez ou consommez de la nourriture, si vous êtes malade maintenant ou dans le futur, le TPP vous a pleinement dans sa ligne de mire  », a ajouté Assange.

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT