POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Israël va être traité tel l’apartheid sud-africain

Pour imposer la paix, le boycott et la pression diplomatique envers l’Etat hébreu deviennent nécessaires

 

lundi 3 décembre 2012, par jaco

La méthode paisible ou de non-violence qui a fait tomber le régime raciste sud-africain, se dessine pour Israël. Le "Sommoud" (résistance non-violente) palestinien qui vient de remporter une victoire inespérée et jamais atteinte au niveau international, suite à la reconnaissance de l’Etat palestinien à l’ONU, est un grand pas. Il a favorablement fait avancer la perception réelle de la nature colonialiste de l’occupation : le "fascisme" à bon teint d’Israël.

L’information a fait l’objet de rétention, perçant à moitié à travers le balisage des pro-israéliens qui noyautent nombreux médias notamment en occident. Présentée comme protestation, allant des fois jusqu’à convocation des ambassadeurs de l’Etat hébreu par les autorités françaises et anglaises, elle est en réalité une menace de rompre les relations diplomatiques avec Israël.

L’idée d’une résistance non-violente, pour laquelle se sont déjà investis depuis quelques années les palestiniens derrière l’OLP, gagne désormais sa crédibilité. Même l’action de boycott des produits provenant des colonies illégales et vendus en dehors d’Israël, devient plus visible et nécessaire pour faire aboutir la paix dans ce qui est le conflit du Proche-Orient.

Selon Haaretz (article en accès réservé aux abonnés), l’un des rares qui cite cette perspective, la France et la Grande-Bretagne réfléchiraient à l’option de rappeler leurs ambassadeurs à Tel Aviv, pour protester contre la poursuite de l’implantation de colonies par Israël. D’autres pays européens comme la Suède, la Norvège... ont manifesté leur réprobation.

Voire que désormais la rupture de relations, est perçue comme même une éventualité dans l’avenir. La France et l’Angleterre, sachant que des massacres se préparaient, ont d’ailleurs soulevé, une ingratitude de Tel-Aviv pour son dernier autre projet de guerre exterminatrice « Pilier défense ».

L’annonce de construction de 3000 logements, à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, est contraire à la légalité internationale et une entrave à la paix. Aussi, elle est dite motivée par l’acceptation de l’Etat Palestinien en observateur de l’Assemblée de l’ONU. Or c’est un projet datant de quelques mois. Les engins de terrassement, bulldozers et niveleuses, des terres volées aux palestiniens étaient visibles depuis fin août 2012 auprès des sites, dans E1, la zone située entre Jérusalem et la colonie de Ma’aleh Adumim à quelques kilomètres de là.

La convoitise de ces sols était depuis des années prévue. L’expansion colonialiste illégale poursuivie jusqu’à là n’était embarrassée de réactions dans le monde. Mais la dernière victoire diplomatique des palestiniens commence à changer la donne de l’impunité. Même les Etats-Unis ont réagi défavorablement et avec colère.

Ces pays, traditionnellement en soutien indéfectible à Israël, auraient été choqués par la récente décision de Benjamin Netanyahou de poursuivre les projets d’implantation de nouvelles colonies.

Cette option de convoquer les ambassadeurs israéliens, à chaque dépassement va être entièrement suivie dans l’avenir, selon les officiels anglais et français.

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT