POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Hamas – Israël : les raisons exactes de la guerre

Faire cesser les tueries ciblant les dirigeants palestiniens résidents à Gaza.

 

jeudi 22 novembre 2012, par N.E. Tatem

D’abord il y a eu une manipulation médiatique présentant des tirs de roquettes sur Israël à partir de Gaza, comme une provocation donc la légitime défense d’Israël. Niant les antécédents réels qui les ont d’abord provoqués. Ces tirs de roquettes répliquent aux tueries de personnes isolées.

La guerre a commencé le 14 novembre, et sur POPULI-SCOOP nous avons édité, le 13 NOVEMBRE un article dénonçant notre lecture de la frénétique manipulation des médias qui elle, a commencé le 12... Ci-après notre sujet :

Israël, les mensonges médiatiques occidentaux

Les nouveaux accords de trêve entre Israël et le Hamas palestinien qui administre Gaza, signés après la guerre de novembre 2012, chez le président égyptien Morsi, clarifient mieux les raisons qui ont poussé les combattants du Hamas à tirer des roquettes sur l’Etat Hébreu. Et dans ce cas, le terroriste n’est pas celui qu’on nous désigne habituellement !

Joie Gaza 2012, après la guerre

Ces tirs adviennent à l’évidence suite aux attaques des personnes isolées mais qui dirigent la résistance à laquelle le qualifiant de terrorisme est galvaudé. Et cette pratique de "Killer" est non-seulement scandaleuse et peu conventionnelle, méritait bien un autre sacrifice de colonisés.

En effet, les accords paraphés au Caire en ce novembre 2012, introduisent qu’Israël cessera de son côté les attaques ciblant les palestiniens notamment les plus résistants au dernier des colonialismes que connaît le globe terrestre et son humanité. Après cette guerre qui a duré 8 jours, de son côté l’occupant qui était trop invasif par ses tueries ciblées, a compris qu’en conséquence de ses agressions contre des cas précis de palestiniens.

Par le passé, les drones et l’aviation de Tsahal prenaient comme cibles des individus, notamment des responsables du Hamas ont été tués aussi bien à Gaza qu’à l’étranger. Mercredi, 14 novembre, Ahmed al-Jaabari, chef des opérations militaires de la branche armée du Hamas, a été tué alors qu’il circulait en voiture à Gaza. Son garde du corps, présent dans le véhicule, est également mort.

Le fondateur du Hamas, Cheikh Yassine, vieil homme et à demi-paralysé a été aussi tué le 22 mars 2004. Exécuter un homme âgé, handicapé, désarmé, au sortir d’un lieu de prière dans une chaise roulante, est un acte d’une barbarie qui reste incompréhensible. Qui sont les "terroristes" dans ce cas ? Ces colonisateurs israéliens qui violent la terre et le ciel avec drones, missiles et roquettes, ou le peuple qui se rebelle contre leur barbarie ?

Qui a gagné donc ?

Sept leaders du mouvement Hamas ont été tués, dont Ahmed Jaabari, son commandant. Les "structures de commande et de contrôle ont été frappées de façon significative", notamment les sites de lancement de roquettes. Reste à savoir en combien de temps le Hamas pourrait réparer les dégâts. C’est le bilan présenté par les israéliens.

Le Hamas a prouvé qu’il pouvait désormais atteindre Tel Aviv et Jérusalem avec ses missiles "Fajr 5", dits de fabrication iranienne. La portée et le nombre des arsenaux de l’organisation palestinienne, plus ou moins encore artisanaux, exprime une menace qu’Israël a su combattre avec son "dôme de fer", le système de défense antimissiles qui a aussi détruit à plus de 70% des tirs qui visent Jérusalem et Tel-Aviv...

Le Hamas a chanté sa victoire, la population de Gaza l’a fêté. C’est désormais un interlocuteur qui représente une population qui le reconnaît !

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT