POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Poster un message

En réponse à :

  • La France nie la fin du désordre par la refonte de l’armée en Libye

    29 juillet 2017, par Azouz Benhocine
    Le général Haftar désire se rapprocher de la capitale Tripoli, dirigée par Saraj qui a derrière lui des intervenants internationaux, dont l’ONU. Il est encore loin d’être une figure d’unification, y compris à l’est du pays où ses militaires, assez bien structurés, dominent. Ses desseins de désarmer les milices et d’éradiquer le terrorisme islamiste se confrontent au projet de "concorde nationale". Ce dernier est déséquilibré et sans représailles envers des troublions armés et n’hésitant pas de semer le (...)