POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Les USA allouent 560 000 $ pour un projet de pisciculture aux réfugiés de Tindouf



Avec le PAM, première ferme dans le Monde dans un camp des Sahraouis


vendredi 11 octobre 2019
par Gros Emile


Ecouter l’article. Le problème du Sahara occidental auquel l’ONU n’arrive pas à la solution. Pour certains observateurs de ce conflit de 40 ans déjà, n’aura d’épilogue qu’avec la liquidation des occupations illégitimes, comme celle de l’Etat hébreu des terres palestiniennes. Et même que le dénouement de l’un ne peut être admis, sans l’autre !

Voir en ligne : Notre dossier Sahara Occidental et POLISARIO

Alors se pose donc, comme pour les Palestiniens, les causes justes à l’épreuve de la diplomatie et des soutiens aux causes justes. Les Etats-Unis qui entretiennent d’énormes problèmes sur Terre, ils ont débloqué une contribution de 560 000 USD, du département d’État au soutien de la pisciculture innovante du PAM (Programme Mondial d’Alimentation) située dans les camps de réfugiés, qui sont au nombre de 5 à Tindouf, en Algérie.

- La Sahraouie Aminatou Haidar obtient le prix Nobel alternatif 28 septembre 2019

Ces projets, à la pointe de la technologie, se rajoute aux unités hydroponiques du PAM introduites, avec succès, dans ces camps il y a deux ans. Les Sahraouis de Tindouf peuvent cultiver du fourrage frais en seulement sept jours, d’après Imed Khanfir, installé depuis juillet 2019, représentant de l’agence onusienne en Algérie. Lequel remercie les Etats-Unis de leur éminent apport dit dans sa description de cet équipement de haute importance, qu’il sera déployé ailleurs dans le Monde.

Ce qui n’implique l’Algérie, c’est la géographie. Elle a pour conséquence l’accueil de réfugiés fuyant l’expansionnisme marocain. Mais aussi d’incessants appels d’ouverture des frontières, émis par le roi permettent à la propagande de la monarchie première productrice mondiale de cannabis, d’imputer l’absence de dénouement à cette crise, ailleurs qu’en s’adressant aux réels protagonistes.

Historiquement la grossière invasion en 1963, du voisin de l’est a marqué la mémoire trop fertile de ses luttes pour la libération de ce dernier. Ce qui laisse l’épisode de « la guerre des sables », en récit du colonialisme abject. Non seulement des médias marocains alimentent des « fake news », la corruption de certains géants de la presse, y compris d’éminentes signatures, donnent l’habituel délabrement intellectuel du métier journaliste.

- Le dossier du Sahara occidental handicape l’essor du Maroc dimanche 18 juin 2017

Ils sont entre 60 000 et 90 000 Sahraouis stationnés à Tindouf, le territoire de la corne ouest d’Algérie, qui subsistent avec l’aide internationale. Ils ne songent au retour qu’après l’autodétermination que leur accorde les résolutions de l’ONU. Pour définir clairement, ces populations relèvent des franges qui refusent de vivre sous la féodalité du Makhzen.

En 2016, le PAM complète son assistance alimentaire traditionnelle par des activités complémentaires novatrices. Il travaille dans plus de 80 pays dans le monde, avec l’urgence de nourrir des populations touchées par les conflits et les catastrophes. Cet organisme basé sur l’aide est sur les premières lignes de la lutte contre la faim dans le Monde et il tente aussi de trouver ou lancer des bases pour un avenir meilleur aux habitants exposés au risque du manque d’aliments.

Aux femmes et aux hommes réfugiés, il crée des moyens de subsistance et encourage la résilience d’auto-prise en charge, qui permettent d’accroître l’accès aux aliments et de baisser les frais afférents à la nutrition. Il soutient les réfugiés du Sahara occidental en Algérie depuis 1986, avec souvent des appels à l’aide lors de l’épuisement de ses ressources.

Répondre à cet article