POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Le commerce de détails, fer de lance de la croissance en Afrique

Le commerce de détails, fer de lance de la croissance en Afrique



Le rôle d’une petite épicerie dans une économie de traditions locales


vendredi 9 août 2019
par Gros Emile


L’essor économique de l’Afrique mobilise, comme les opérateurs et les politiques, toutes les théories possibles. De même les fonctions, de cette émergence, tentent de rattraper les énormes retards. Elles sont étudiées afin de ne pas rater (une ou) des parties de l’ensemble qui entoure les nouvelles et jeunes volontés de fraîcheur générationnelle. Faire parvenir aux populations des réponses à leurs divers besoins, consacre le commerce de détails. Allons donc voir ces détails...

Voir en ligne : Notre dossier Afrique

Oui le nouveau plan fructueux des investisseurs est bien l’Afrique, quand le ralentissement est constaté tant en Asie qu’en Amérique Latine. Ce nouveau poteniel est d’une opportunité aux dimenssions d’un continent et positionné au centre même du globe terrestre. Ainsi que la faveur d’une d’une population titulaire d’un corpus conquis de l’idée de fonder son bien-être avec la consommation, telle celle qui a frappé les pays de l’est-européen passant au marché liberalisé.

- La faiblesse de l’agriculture africaine dans son contexte de sous-développement 10 juillet 2019

S’il y a une dynamique détectable pour un marché quelconque, c’est bien avec la disponibilité des marchandises au détails que cela se vérifie. Là se dresse le réseau local de distribution que des acteurs plutôt autochtones, pour faire figure du commerce primaire comme dernier maillon de la chaîne liant production et commercialisation.

Binary Data - 0 octets
Etude du marché du détail en Afrique.
Ce rapport analyse l’importance croissante du marché africain, la diversité des consommateurs africains ainsi que les opportunités et les défis des principales industries de consommation en Afrique.

Il est nécessaire de comprendre la complexité des échanges, afin de faire une entrée réussie et durable parmi la concurrence ou bien sans elle instaurer la promiscuité avec les clients. L’approche du comptoir régional est nécessaire. Depuis quelques années, l’Afrique entame, même si ce n’est généralisé à toutes les nations, une dynamique de croissance qui l’entraîne sur l’émergence économique globale…

L’éveil de l’économie africaine, avec la probable propulsion chinoise qui n’a rien de néocoloniale, suscite moult études et constatations. Puisque l’arrivée des Chinois tente de favoriser les pouvoirs d’achats, pour écouler d’abord ses produits, avant de s’accaparer les matières premières, les gourmandises des marchés du continent noir deviennent plus denses.

- Ses citoyens et les ONG peuvent s’adresser à la cour africaine, la Tunisie abrite la 51è session 29 novembre 2018

- L’Afrique est, depuis 30 mai 2019, la plus vaste zone de libre-échange dans le Monde vendredi 31 mai 2019

Et c’est l’incontournable logistique qui est capable d’assurer l’éveil. Quand les biens de consommation sont importés de l’extérieur de la région, ils exigent donc d’une chaîne d’approvisionnement efficace, assurant la fluide continuité de la distribution et non complaisante avec les pénuries. Il est normal que les fluctuations soient volatiles, notamment des devises et des marchandises, quand les droits d’importation ne sont pas stricts.

Oui, bien nombreux biens de consommation sont importés de l’extérieur de la région et exigent donc une chaîne d’approvisionnement efficace. Cela pose des problèmes tels que les fluctuations volatiles des devises et les droits d’importation. Les partenariats avec des acteurs locaux connectés tout au long de la chaîne de valeur, associés à des approches créatives et flexibles de la chaîne logistique peuvent aider les entreprises à surmonter les problèmes de distribution.

Répondre à cet article