POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Israël : haine et guerre, 4 jeunes arabes lynchés !



Une idéologie enchaînée avec l’impunité de l’Etat Hébreu qui crée une citoyenneté raciste !


lundi 20 août 2012
par Gros Emile


Le lynchage de 4 jeunes arabes par plus d’une vingtaine d’autres jeunes juifs le 18 juillet, à Jérusalem Ouest, est un acte de récidive à grande échelle du terrorisme étatique israélien. Le racisme que le sionisme a inculqué aux nouvelles générations d’israéliens, n’est plus à démontrer. Les victimes de cet acte, basé sur le droit de sévir, sont âgées entre 16 et 17 ans, alors que l’âge des assaillants varie entre 13 et 19 ans. Une fille israélienne a simplement dit à ses amis qu’elle a été, par le passé, agressée...

Le lynchage de 4 jeunes arabes par plus des dizaines de jeunes juifs le 18 juillet, à Jérusalem Ouest, est un acte de récidive à grande échelle du terrorisme raciste que le sionisme a inculqué aux nouvelles générations d’israéliens. Les victimes, parlent du nombre de 50 personnes qui les ont attaqué, sont âgées entre 16 et 17 ans. Alors que celui des assaillants varie entre 13 et 19 ans.

Une culture d’impunité est instaurée, en conséquence de celle internationale envers l’Etat hébreu qui est auteur d’exactions et de colonisations illégales au regard des résolutions onusiennes. Pour les actes visant les personnes à déraciner, à expatrier… Sur un fond de préparation d’une guerre contre l’Iran, d’où l’occasion simultanément de s’attaquer au Hizbollah libanais et aux islamistes qui dirigent l’enclave palestinienne de Gaza, les agressions contre les arabes en Israël connaissent une alarmante recrudescence.

Comme brûler une voiture, déraciner des oliviers et agresser une femme habillée en hidjab, certains crimes d’apartheid commis en Israël équivalent, car incités par la haine, aux deux équations idéologiques : 1- un israélien blessé par un terroriste (même s’il aspire à la liberté) vaudra toute la famille du combattant, 2- 10 palestiniens pour un israélien. De quoi rééditer le livre de l’ancien président américain Jimmy Carter au titre dénonciateur !

Une horde de 30 jeunes âgés entre 13 et 15 que l’arrogance a élevé dans l’animosité qui n’a rien d’une méchanceté sociale, comme la délinquance ou l’hooliganisme. Prendre en proie des ressortissants d’une communauté colonisée, qui n’a d’autres terres que celle d’où elle se fait déloger… Ce qui rappelle la sombre occupation esclavagiste occidentale qui a fait le tiers-monde au 20ème siècle. Le dominant persécute comme un gibier le sous-citoyen !

Les 4 Palestiniens ont été agressés sans que personne n’intervienne, pourtant ce jeudi la place où s’est déroulé le fait, est grouillante de gens. L’indifférence en règle au lynchage est en réalité un des hourrahs, tel un haut-fait du peuple élu ! Pendant la même semaine 1 militaire a été jugé pour avoir assassiné une mère, et son enfant de 6 ans. Sa victime tenait un drapeau blanc, le soldat a été condamné a 45 jours de prison. On appelle cela la justice dans la seule démocratie du Moyen-Orient.

Les propos d’un représentant de la police de l’occupation sont éloquents : «  …des centaines de personnes ont regardé l’agression sans intervenir … » rapporté par le quotidien, Haaretz, de centre gauche. Citant le sergent Shmuel Shenhav qui qualifie l’attaque de lynchage : « L’un des quatre Palestiniens a failli perdre la vie. Il a été sauvé de justesse et va rester sous assistance respiratoire pendant plusieurs jours » .

Au total 7 suspects ont été arrêtés par la police, quand on sait que le nombre de participants est de plus de deux dizaines. Le résultat du procès d’un tueur d’une femme et d’une enfant, indique qu’Israël vit une période cruciale de son existence. Les jeunes israéliens qui ont agressé ces jeunes arabes seront de bons soldats de Tsahal...