POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Un super-volcan menace l’Europe.



A partir de l’Allemagne, le vieux continent est exposé au refroidissement après éruption.


mercredi 1er février 2012
par jaco


Il s’appelle Laacher See, situé à l’Eifel-est (Allemagne), et date de quelques 13 000 ans, ce « supervolcan » est heureusement continuellement décompressé. Situé au cœur de l’Allemagne, il menace d’exploser le jour où s’obstrue le principal canal, large de 2km, conduisant ses irruptions en un continuel dégazage.

Passé comme le sujet et le Buzz des médias qui s’adonnent à faire de l’année 2012 celle de l’apocalypse…

C’est depuis 2010 que des scientifiques disent avoir constaté la reprise d’activité. Elle est considérée plus intense que lors du long sommeil du Laacher See. Alertant d’autres nouveaux travaux d’observations outre ceux qui lui sont habituellement et sans répit réservés. Suscitant même de nouveaux intéressements de géologues arrivants, comme réveillés spécialement pour Laacher See, au-delà de ce domaine scientifique vaste et imprévisible.

La seule datation concernant l’activité, du Laacher See, date en fait de sa naissance, il y a plus de 10 000 ans. Elle est à l’origine de la vaste crevasse (ou bouche) inondée pour former un lac portant le même nom. Même s’il ne s’est jamais éteint, son inactivité (activité) revient à la décompression incessante qui fait des bulles à la surface de l’eau d’ailleurs limpide du réservoir naturel.

Son énormité capte plus les intentions et comme l’éventualité d’un éclatement ne peut être écartée, du fait de l’imprévisibilité des volcans. ce qui la fait passer pour un risque de haute teneur. Du fait des incertitudes qui font de la vulcanologie une inconnue, le danger est donc brandi. Se basant généralement sur les cycliques, faites de datations et de périodicités, les reprises d’activités des volcans est ainsi traitées.

L’hypothèse des experts qui reste exacte, est que des milliards de tonnes de cendres et de magma pourraient être éjectés, en cas d’une explosion. Outre que ce volcan géant est qualifié d’actif, de part de nombreuses activités sismiques et de fortes anomalies thermiques, sous le lac, qui sont encore méconnues. Des bulles de gaz provenant du magma - dioxyde de carbone (CO2) - sont perpétuellement visibles sur la rive sud du lac.

Une telle éruption serait une catastrophe pour toute l’Europe. Et ne peut pas être seulement localisée au niveau du vieux continent. S’il ne s’éteint pas instantanément, elle pourrait être une dévastation généralisée. Des évacuations de masse seront inévitables pour sauver les vies humaines. Et même dans le court terme, un refroidissement global s’en suivra. Le nuage de cendres qui cacherait le soleil fera baisser les températures avec des valeurs situées, à la baisse, entre 20 et 100 degrés.

Outre l’Allemagne d’une manière directe, la France serait également fortement touchée par l’éruption de ce volcan. Et en conséquence, l’Hexagone sera couvert d’un voile épais refroidissant le climat. Toutefois, il y a des raisons d’être rassuré. Selon le siteGizmodo, le volcan dégazerait régulièrement, empêchant ainsi son explosion.

Et tant que ce phénomène se produira, toute l’Europe sera à l’abri du danger. Le cas contraire serait fatal.