POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


5 opérations cardiaques réalisées à distance à l’aide de robots vasculaires.



Une première en télé-médecine, un médecin indien effectue une série d’interventions


samedi 7 septembre 2019
par jaco


Les interventions chirurgicales à distance ont commencé en 2001, lorsqu’un professeur français, Jacques Marescaux, a effectué le 7 septembre, une ablation de la vésicule biliaire. C’était même au travers de l’océan atlantique. Son patient à Strasbourg subissait l’intervention connue par "Cholécystectomie" depuis New York. La première mondiale en « téléchirurgie » réussie a été baptisée l’opération Lindbergh.

Voir en ligne : Notre dossier : science & médecine

Un médecin indien a effectué simultanément une série de cinq interventions coronariennes percutanée (ICP) pour des patients situés à une trentaine de kilomètres de lui. Il s’est fait assisté par un robot aux gestes précis qui a été développé par le leader mondial de la technologique robotique pour chirurgie vasculaires, l’entreprise "Corindus Vascular Robotics, Inc."

Cette technique est depuis 2011 utilisée aux Etats-Unis avec un probant succès. Mais cette fois, la faisabilité de la télé-R-PCI (télérobotisée intervention coronarienne percutanée) a été tenue à distance avec l’opérateur, sur 5 patients à la fois souffrant de la même pathologie, qui accepté de participer. Consulter ICI l’étude qui a été diffusée à l’issue de cette concluante expérience qui mérite d’être connue, voire reproduite avec le même matériel et les mêmes actions.

- La réparation de l’émail dentaire avec un gel conçu par des chercheurs de Chine vendredi 6 septembre 2019

Justement il faut gagner contre les maladies les plus urgentes telles que les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, alors que des spécialistes manquent ou même n’existent pas auprès des contrées complètement démunies. Maintenant avec cette expérience en Inde, une étape importante en médecine.

La télémédecine est un domaine émergent qui compte être pour le grand public en France dès cette année 2019. La sécurité sanitaire a l’œil ouvert sur ce nouveau domaine, mais les services et prestations fournis lui arrogent de louables perspectives. Il tire ses performances de l’avancée technologique notamment des réseaux, voire des objets connectés.

C’est donc la robotique à forte introduction de la communication qui permet aux experts médicaux et aux praticiens d’être dans des lieux lointains. Ils peuvent faire des consultations et aussi des interventions chirurgicales même les plus délicates.

Ces procédures à distance ont le potentiel de transformer la manière dont sont prodigués des soins dans des situations extrêmes, mais aussi, comme c’est le cas de ces 5 opérations, qui montre un succès indéniable. Une étude a été publiée à ce sujet, lire ICI, par EClinicalMedicine, la publication du journal médical "The Lancet".

- La faiblesse de l’audition chez l’adulte annoncerait la démence ou cas d’Alzheimer lundi 12 août 2019

La publication démontre le caractère évolutif de la « télérobotique », actuellement à ses premiers balbutiements. A ces stades primaires de développement, c’est un encouragement de la bonne voie qui élargirait l’accès des patients aux soins tout en réduisant leur délai de traitement. Le nombre de personnes qui seront ainsi soignées augmentera, tant la méthode sera éprouvée.

La procédure à distance, du chirurgien indien M. Tejas Patel a utilisé le robot CorPus GRX de Corindus, déjà testé par ailleurs en d’autres interventions aux Etats-Unis. Ce praticien jouit, comme le français, de hautes compétences. C’est un cardiologue interventionnel en chef de l’Apex Heart Institute à Ahmedabad, dans le Gujarat, en Inde, parmi les brillantes infrastructures du pays.

Il faut préciser qu’il ne faut pas compter sur la Wifi, la réalisation s’est faite avec une connexion Internet câblée. Alors que la manipulation du robot (son bras) s’effectue à l’aide d’une manette de jeu et d’un moniteur vidéo. Certaines interventions chirurgicales pratiquées actuellement avec de tels moyens pourraient être effectuées à distance. Car elles sont sans modification significative de la chirurgie originelle.

Le Dr Tejas Patel se prépare à la 1ère intervention. Nos images sont de info.corindus.com

Répondre à cet article