POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.  ICI Vérifions les infos.

Accueil > Editoriaux / Opinion > Editorial, opinion, point de vue, déclaration, paix, pertinente, monde, (...) > Actualité, événement, opinion, intérêt général, information, scoop, (...) > Que révèlent les autopsies post-mortem sur le COVID-19 ?

Que révèlent les autopsies post-mortem sur le COVID-19 ?

La maladie cible les poumons, devient épidémie mondiale avec un taux élevé de mortalité.

dimanche 1er mars 2020, par Damien Djamel Bouch’Raf

Ecouter l’article.

Auparavant inconnu, le COVID-19, a d’abord infecté des personnes en Chine et s’est propagé sur plusieurs continents. Une nouvelle maladie virale semblable à une pneumonie, originaire de la ville centrale de Wuhan, se propage entre personnes et elle a commencé chez des agents travaillant pour la santé. Son virus est couramment présent chez les animaux et l’infection chez les humains par contagion est confirmée.

Le chiffre de 3000 décès, au niveau mondial, est tellement symbolique qu’il ne faut plus aller avec des pincettes pour étaler, comme le veut le journalisme objectif, la vérité. L’OMS n’hésite pas à déclarer une urgence mondiale de santé publique, une pandémie, suite à la propagation de l’infection qui est définit par : la pneumonie de Wuhan est une maladie infectieuse aiguë causée par le nouveau coronavirus 2019 (COVID-19).

- Connotation de haine et désinformation dans le Coronavirus.
14 février 2020

Publié vendredi 28 février 2020, un rapport chinois, tiré des autopsies, comporte les principales données sur le COVID19, citant les effets sur le corps. Basé sur la décortication des corps des malades décédés, l’exposé rappelle aux médecins la nécessité de prêter attention aux symptômes neurologiques lors du diagnostic et du traitement médical.

Le champ indiqué pour l’exploration scientifique, par les autopsies engagées, devront rechercher des lésions sur le muscle cardiaque ainsi que d’identifier d’autres signes de dommages à l’intestin grêle, au système nerveux central, à la rate et à d’autres organes. Le 1er homme décédé de la coronavirus, suite à l’insuffisance respiratoire, 15 jours après la déclaration de l’équipe de l’Université des sciences et technologies de Huazhong à Wuhan, a subi l’autopsie dans les 12 heures.

Le document n’est pas facilement accessible au public ou aux scientifiques, du fait qu’il est au stade de prononcer les travaux primaires qui restent sommaires. Vous pouvez consulter des éléments ICI. Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions définitives sur la maladie. Cependant les lésions pulmonaires constatées sont moins prononcées que pour le Sars, mais c’est dévastation.

Il est également dit qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves pour dire si des dég ts sur d’autres organes avaient été causés par Covid-19 ou d’autres causes. Les pathologistes chinois ont jusqu’à présent effectué 11 autopsies, pour tenter de mieux comprendre la maladie.

Plusieurs recherches distinctes suggèrent que Covid-19 a des symptômes d’un accident vasculaire cérébral. Alors que les autopsies n’ont pas trouvé de preuve de dommages en les organes de telles attaques. Leur but est : développer de meilleurs traitements et un le plus efficace est le vaccin.

- Coronavirus : l’essentiel sur un mystérieux
5 juin 2013

Mais les chercheurs sont confrontés à un mécanisme pathogène et des symptômes très complexes, même si on décèle d’emblée pour tous les cas que l’état grippal de la toux, la fièvre et les sensations douloureuses articulaires permettent de rejoindre une classique infection saisonnière.

L’étude de 214 patients n’a pas encore été évaluée par des pairs. Mais elle détermine d’ores et déjà de quelle manière peut se faire l’intervention judicieuse des praticiens quand ils confronté à des cas atteints. Une étude séparée par une équipe de Hu Bo, un neurologue de l’hôpital Xiehe de Wuhan, a déclaré que le virus pouvait endommager le système neurologique.

Les résultats publiés sur Teusday sur MedRxiv, un serveur de pré-impression pour les sciences de la santé, ont averti que le virus peut entraîner des maladies vasculaires cérébrales aiguës et des troubles de la conscience. Ce n’est pas un traitement aux malades vulnérables aux blessures neurologiques. Cependant, la pneumonie de Wuhan est une maladie infectieuse est à larges effets.

Les caractéristiques pathologiques de Covid-19 ressemblaient à celles observées dans le syndrome respiratoire aigu sévère (Sars) et le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (Mers), qui appartiennent à la même famille de coronavirus, d’où l’appellation générique utilisée.

Cette page est mise à jour en temps réel.


Voir en ligne : Notre dossier : Médecine

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don