POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Prévention des risques de catastrophe pour Alger, les directives du plan de résilience.



Les responsabilités se précisent avec les alertes et les études.


mercredi 24 juillet 2019
par Damien Djamel Bouch’Raf


L’enthousiasme avec lequel l’Algérie sous Bouteflika s’est attelée à construire massivement des logements, alors que le pays brassait les milliards à un baril de pétrole coûtant plus de 100$, cacherait la qualité de ces habitations. Ce qui pose l’idée de leur conservation, voire de leur résistance aux aléas des phénomènes climatiques extrêmes et autres catastrophes, afin que ces infrastructures ne deviennent des dangers pour les populations et des pertes publiques.

Voir en ligne : Notre dossier ALGÉRIE

La durabilité de toutes les infrastructures fait éviter les pires accidents catastrophiques. L’isolement des habitations quant aux fluctuations météorologiques, nécessite des règles de réalisation rigoureuses. Et l’évolution des risques naturels auxquels sont exposés les centres urbains, est maintenant étudiée par des ONG et avec l’aide de l’ONU. Ce qui vient de paraître "un profil de risque pour Alger", la capitale étant située dans une zone sismique, donne un autre regard de la gestion de cette cité en plein ambitieuse expansion...

- L’aéroport d’Alger ouvre des aménagements qui modernisent le trafic régional... 9 mai 2019

Le monde est devenu plus complexe et la nature collective terrestre est demandée au point de l’épuisement de ses ressources. La difficulté de l’économie mondiale fait des interactions entre les systèmes humains et naturels. Ce qui fait qu’une catastrophe peut rapidement en provoquer une autre. De la croissance démographique, la consommation est intensifiée dès lors que les pouvoirs d’achats sont assez répartis. Ce qui va exercer encore plus de pression sur les écosystèmes du monde comme jamais auparavant.

Binary Data - 0 octets
GAR 2019
Le rapport d’évaluation global sur la réduction des risques de catastrophe (gar) est le phare de l’organisation des Nations Unies sur les efforts déployés dans le monde entier pour réduire ces périls catastrophiques.

Le communiqué de l’EMI (Earthquakes and Megacities Initiative) du vendredi 19 juillet 2019, signe la manière de résilience urbaine pour la Wilaya d’Alger avec l’Initiative Tremblements de Terre et Grandes Villes : est-ce une alerte ? Ou simplement un plan multisectoriel de réduction des risques de catastrophes naturelles, pour la capitale algérienne soupçonnée d’être située non loin d’une faille active. Sinon qu’est-ce qu’un profil de risque et son utilité ?

Publié tous les deux ans, par le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe « UNDRR », le « GAR » (Rapport d’évaluation globale des Nations Unies sur la réduction des risques de catastrophe) est l’indicateur des efforts déployés à l’échelle mondiale, afin d’appréhender ces sujets avec l’alerte et la responsabilité des services publics. Vous pouvez consulter l’édition, parue aujourd’hui, dans le document ci-joint.

- La canicule de 2015 en Algérie reste muette, quel bilan ? jeudi 27 août 2015

Le profil de risque, comme celui déterminé pour la capitale algérienne, informera le grand public des risques auxquels il est exposé. Mais il sera également utile pour les processus décisionnels des responsables, ce qui aussi donne à la société civile de se prémunir en pouvant exiger des comptes. Disposer de références, dont celle-ci est accessible, permettra aux autorités locales et aux décideurs impliqués dans la réduction des risques de catastrophe de disposer d’informations susceptibles d’améliorer les processus de planification et d’élaboration des politiques existants.

A la charge et aux frais des gouvernements, ces derniers doivent adopter des stratégies appropriées pour gérer les risques. Les menaces de toutes sortes pourraient alors ralentir, voire inverser les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de développement en général et écarter le plus durable. Comme l’éradication de la pauvreté et de la faim est une action liée à la lutte contre le changement climatique, cette perdition mondiale doit être réduite en concert avec les nations du Monde.

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute. Anonyme on peut exprimer, sans obligation, son opinion.

Sa question unique est : Qui après Bouteflika ?

Cinq choix ayant trait au profil, au parcours et à la personnalité du prochain président. ICI - MERCI

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invités à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Répondre à cet article