POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques

Accueil > Nations sociétés > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > international, suivi, grand événement, internationaux, monde, continent, (...) > Une éminence de Daesh étale la terreur des mosquées et des religieux (1re (...)

Une éminence de Daesh étale la terreur des mosquées et des religieux (1re partie).

Déclarer quiconque d’apostate les insoumis au groupe de criminels.

vendredi 29 mai 2020, par Azouz Benhocine

Ecouter l’aricle.

C’est dans une prison des services secrets irakiens, dont l’adresse est cachée au public, qu’Abdel- Nasser Qirdash est détenu. Ils sont vraiment rares les "Émirs" de son niveau hiérarchique et intellectuel, encore en vie, pour parler des affaires du présumé État qui a été fondé par les insurrections islamiques fomentées, d’abord par les croyants eux-mêmes, sur les territoires à cheval entre la Syrie et l’Irak.

Les impénétrables hiérarchies et procédés de Daesh en Irak et en Syrie méritent d’être explorés, car sa terreur est active encore. Le plus redoutable des groupes terroristes a ses accointances et méandres bien secrètes. Alors qu’il peut même soulever des hordes errantes et des « loups solitaires » qui frappent avec son label. Ils se convertissent auusi des fanatiques à sa doctrine mortifère, quand ils agissent quelque part sur Terre.

- Les détails sur la minutie de l’opération d’élimination d’Al-Baghdadi.
dimanche 24 novembre 2019

Une interview en langue arabe (lire ICI en langue arabe), réalisée par l’expert de référence pour les soubresauts de la crise irakienne qui a commencé avec l’invasion par les Etats-Unis en 2003, Hisham El-Hashimi, éclaire que quelques facettes. Nous apprennons, d’ailleurs selon sa perception et son analyse, que peu de vulnérabilités, du mouvement qui a proclamé en 2014 un Etat islamique fondé de l’action terroriste, peuvent être crues.

Son dialogue avec un certain Haji Abd al-Naser Qirdash, au parcours consacré à au moins 2 décennies aux organisations criminelles dont d’abord Al-Qaïda puis est passé Ansar al-Islam et les brigades de la secte dite « Kataeb Abi Bakr Al-Siddiq » ce Salafiste avec bien d’autres combattants internationaux, devenus professionnels, pour attérit dans le lancement de DAESH et le dirigent.

Il révèle, à la fin du dialogue, que les allégeances annoncées dans le Monde, lors d’actes commis par des musulmans, n’ont généralement aucun lien organique avec l’organisation. Les terroristes se proclament sans appartenance avérée et directe. Ce qui est certain par contre, Daesh dispose d’une logistique et d’une industrie appréciable pour la fabrication et le développement des outils militaires.

Nous avons, dit-il, des dizaines d’ateliers et d’usines privées dans la fabrication et le développement, de bombes de diverses versions dont celles très blindées produisant de fortes explosions et des légères pour individus. La confection de silencieux pour armes. Des laboratoires de l’industrie d’armes biologiques et toxiques. Ainsi que la réalisation de drones et des des gammes de moyens aux tireurs d’élite.

- Hudhayfah al-Badri, fils d’El-Baghdadi, abattu à Homs en Syrie...
jeudi 5 juillet 2018

Nasser Qardesh dit que dans l’est de la Syrie, existe au moins quatre sources de financement et les énumère :

- le produit de la contrebande de pétrole,
- la contrebande d’armes et de marchandises,
- l’enlèvement des professionnels des médias, des journalistes, des agents de missions humanitaires comme les défenseurs des droits de l’homme ou de responsables locaux pour négocier une rançon pour leur libération
- la vente les corps des morts et de ceux qui en sont morts comme, souvent des cadavres décomposés sont donnés aux la maison
- Et les butins des invasions avec des taxes sur les paysans, les agriculteurs et les commerçants.

Abdel Nasser Qirdash appartenait au mouvement Ansar al-Islam en 2003. En 2005, il a été arrêté par les forces américaines. En 2007, il a été libéré de prison et a prêté allégeance à al-Qaïda. Il n’a pas encore rencontré ni Abu Omar al-Baghdadi ni Abu Hamza al-Muhajir, deux de ses acolytes qui vont créer la puissante organisation territorialisée.

Abu Muhammad est né en 1967 dans le district de Tal Afar dans le gouvernorat de Ninive, nord d’Irak. Il vivait à Mossoul et habitait le quartier de Mushairifa. Il a un diplômé d’ingénieur. Il a étudié la pensée « takfiri » aux mains d’Abu Ali Al-Anbari connu sous le nom d’Abu Alaa Al-Afri, théoricien connu pour ses écrits au sein d’Al-Qaïda, de la section irakienne qui était adjoint d’Ezzarkaoui.

Il est l’un des grands chefs de Daesh, avec une carrière de criminel ayant utilisé des noms de guerre divers : Abu-Abderahman Echami et Abu-Abderrahim. De son vrai nom : Abderrahamin Abdellah El-Ghessani. Plus connu avec DAESH avec Hadji Abdenasser Kerdash.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.

à suivre...

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo
Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don