POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Poster un message

En réponse à :

  • La conscience des juges et la légalité du Hirak en Algérie.

    10 février 2020, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Ecouter l’article. Les conduites des juridictions en Algérie n’échappent guère à l’odieuse décadence de la moralité des juges. La qualité d’une justice commence par son 1er magistrat. Mais l’autocratie qui a duré des décennies a alimenté, outre le mal au système éducatif et à d’autres appareils, la crédulité des valeurs. Alors que les prédations de l’économie et les usurpations de la riche mémoire historique se perpétuent, avec la bénédiction religieuse et l’approbation des lois.
    Lors de la chute, en avril 2019, (...)