POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Bénin : Après quatre années passées à la tête de Bénin Télécoms SA, La compétence de Patrick Benon reconnue à l’international




mercredi 6 juillet 2011
par Elias


Porté à la tête de Bénin télécoms alors qu’il n’avait que 29ans et titulaire d’un doctorat en Réseaux et télécommunications, M. Patrick Benon y a passé quatre années au bout desquelles, il part pour une sollicitude professionnelle internationale laissant une entreprise naguère agonisante dans un état de santé compétitif.

Patrick Benon part de la tête de Bénin Télécoms SA. Ceci est rendu officiel par un arrêté pris très tôt ce Mardi 5 Juillet 2011 par le Ministre en charge des Télécommunications désignant M. Urbain Fadegnon, Directeur Général par intérim. Le désormais ex Directeur Général donc, M. Patrick Benon est appelé, a-t-on appris, à servir à un haut niveau de responsabilité au sein d’un groupe international évoluant dans les télécommunications, Orange. Selon son entourage, le promu accueille la nouvelle avec beaucoup de modestie mais se réjouit de l’issue d’un processus de recrutement qui a non seulement pris du temps mais qui a surtout permis à ses nouveaux employeurs de fouiller l’ensemble de son parcours professionnel y compris sans doute les quatre années qu’il vient de passer à la tête de Bénin Télécoms SA, l’opérateur traditionnel de télécommunications en République du Bénin. A propos justement du passage de M. Patrick Benon à Bénin Télécoms SA, l’opinion nationale béninoise semble unanime sur les efforts importants qui ont été faits en quatre ans en vue de relever de manière considérable l’entreprise. Car à en croire plusieurs témoignages au sein même des travailleurs de l’entreprise, la situation de Bénin Télécoms SA au moment où le jeune désormais ex Directeur Général y entrait d’abord en tant que Directeur Général Adjoint n’est guère comparable à celle qu’affichent aujourd’hui les indicateurs. En effet, après la scission en 2004 de l’Office des Postes et Télécommunications (OPT) en la Poste du Bénin SA et Bénin Télécoms SA, aucun document juridique ne renseignait sur les patrimoines à l’actif de Bénin Télécoms. La société en ce moment donc était caractérisée entre autre par le non établissement d’état financier pour les exercices respectifs de 2005 et 2006, une situation d’endettement pour un montant évalué à environ 200 Milliards découlant pour la plupart des investissements de l’époque de l’OPT dans le secteur des télécommunications d’une part, et des interconnexions frauduleuses dans le cadre des appels internationaux d’autre part et des découverts ont été opérés sur l’avoir propre de la Société affichant un solde de -21 Milliards.

Au bout de quatre années de gestion

Aujourd’hui, après quatre années passées à la tête de Bénin télécoms, M. Patrick Benon laisse une entreprise plutôt compétitive eu égard aux indicateurs actuels. Car en plus d’avoir réussi à doter la société d’une situation juridique, et d’états financiers au titre des exercices antérieurs certifiés, les efforts de l’ex-Directeur Général soutenus par l’ensemble des travailleurs ont permis de donner à Bénin télécoms SA une santé financière qui tranche avec celle qu’elle affichait en 2006. Ce résultat a été obtenu grâce à trois principales révolutions que sont la lutte contre la fraude des appels internationaux, une meilleure exploitation du câble sous-marin et une diversification des produits de Bénin Télécoms SA.

L’évolution de la santé financière de Bénin Télécoms SA

« (….) Nous avons réussi à rendre positifs les fonds propres de la société à travers la régularisation des situations juridiques et comptables. En dépit des efforts qui sont fournis depuis 2007, nous sommes toujours dans des bilans financiers négatifs compte tenu surtout de l’importance des charges fixes incompressibles de la société qui font environ 33 Milliards par an. Ainsi en 2005, le résultat était de -12.435.000.000 FCFA, en 2006 il était de -9.163.000.000 FCA, en 2007 il a été de -10.377.000.000 FCFA, en 2008, -11.000.000.000 FCFA, en 2009 ce résultat net a été de +3.808.000.000 FCFA.

Mais pour bien apprécier la santé financière de la société par rapport aux activités d’exploitation c’est plutôt l’excédent brut d’exploitation qui est un indicateur financier par rapport auquel on évalue désormais les entreprises modernes.

Et cet indicateur à Bénin Télécoms a évolué comme suit :
  2005 : 8.692.000.000 FCFA
  2006 : 7.162.000.000 FCFA
  2007 : 23.393.000.000 FCFA découlant de la lutte contre la fraude du trafic international
  2008 : 16.186.000.000 FCFA a baissé compte tenu de la libéralisation du trafic international
  2009 : 13.331.000.000 FCFA

Malgré ces véritables bonds quantitatifs et qualitatifs obtenus au bout quatre ans d’une nouvelle expérience de gouvernance à l’actif de tous les travailleurs de Bénin télécoms, beaucoup d’autres défis dont la rénovation de l’ensemble des équipements de la société et d’autres investissements assez lourds. Et ce challenge ne saurait être gagné efficacement avec les exigences des procédures auxquelles Bénin télécoms est astreinte à cause de son statut de société d’état d’où encore une fois, l’intérêt de la privatisation ». Propos de M. Patrick Benon extrait de la transcription d’une émission télévisée diffusée les Dimanche 5 Juin 2011.

Source : Actu Express