POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Un mercenaire arrêté en Libye, remis par le maréchal Haftar aux Etats-Unis, son pays



Il pilotait un avion de combat Mirage F1 du gouvernement...


mercredi 26 juin 2019
par Rebel Kazimir


Ce n’est que le 25 juin 2019 que les séquences vidéo diffusées par plusieurs médias en Libye, dès le 8 mai dernier, sont devenues crédibles. Au début, personne n’a cru les proclamations de l’ANL (Armée Nationale Libyenne) dirigée par le maréchal Haftar qui compte destituer le gouvernement en Libye. De toute évidence les prestataires en sécurité aux Etats-Unis fournissent tous les personnels et opérations militaires dans le Monde.

Voir en ligne : Notre dossier Libye

Arrêté le 7 mai dernier, après que l’avion qu’il pilotait a crashé pour une panne, Jamie Sponaugle a été libéré, ce mardi 25 juin. Il a été remis à l’administration américaine, pays dont il est ressortissant. L’information a été diffusée, aujourd’hui le même jour, par "Le Washington Post", dont les articles sont payants pour l’accès en ligne.

- Un général en #Libye face aux milices du #terrorisme tribale et #international. 21 avril 2019

Le prestigieux titre américain qui ne cesse de faire entendre parler de ses contenus, dont d’être l’employeur du publiciste du terrorisme islamiste Jamal Khashoggi, tué dans le consulat saoudien en Turquie, a bien détaillé son sujet. Il cite ses sources libyennes sous couvert de l’anonymat. Beaucoup médias, notamment du pays de lest-africain ont rapporté le fait.

Le 8 mai dernier, l’ALN (Armée Nationale Libyenne), commandée par le maréchal Khalifa Haftar, a annoncé avoir arrêté un pilote portugais. A l’époque la plus forte milice de Libye qui avance sur la capitale depuis la ville orientale de Benghazi, était contentée par les déclarations de l’homme qui a avoué s’appeler Jimmy Reiss, serait portugais et âgé de 29 ans.

Les troupes de l’ancien officier de Kadhafi, avec lequel il a rompu pour se réfugier aux Etats-Unis, mènent une offensive sur Tripoli, afin de déloger le gouvernement reconnu par plusieurs pays dits de la communauté internationale. Elles finalement gardé l’individu tenu pendant les 7 semaines.

- En conquête de Tripoli, Khalifa Haftar gagne du terrain avant les votes en Libye jeudi 4 avril 2019

Il s’avère donc être américain, âgé de 31 ans et serait donc un ancien soldat, ancien mécanicien de l’aviation de l’armée des Etats-Unis. Il a servi comme mercenaire pour le compte du gouvernement de Fayez al-Sarraj. Il pilotait un Mirage F1 de fabrication française, quand son appareil est tombé.

Evidemment, même Washington Post ne se prononce si Sponaugle a violé la loi américaine en travaillant comme combattant avec une des parties en conflit en Libye. Le bunisness des Etats-Unis en matière de services et fournitures paramilitaires ont explosé lors de l’invasion de l’Irak en 2003.

De nombreux pays, y compris les États-Unis, font appel à des prestataires de sécurité étrangers, qui peuvent jouer divers rôles et sont parfois armés.

Répondre à cet article