POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


L’Arabie Saoudite prive de scolarité les jeunes syriens et yéménites, venus après la guerre



L’exclusion et la haine en terre prophétique d’islam


vendredi 27 janvier 2017
par Rebel Kazimir


L’Arabie Saoudite, non seulement n’accueille pas de réfugiés, mais aussi, cette pire des monarchies arabes réactionnaires, prive les personnes ayant fui les affres et l’insécurité de la guerre, pour s’abriter, du moindre accueil et hospitalité qui les protègeraient. D’ailleurs selon nombreux analystes de l’instabilité politique, des guerres civiles et de l’islamo-terrorisme qui troublent des nations du Moyen-Orient, la monarchie des Ibn-Saoud est largement impliquée et responsable des ces crises.

Voir en ligne : Notre dossier : Arabie-Saoudite

Ce sont les plus jeunes, notamment ceux quêtant de poursuivre leur scolarité, qui sont rejetés par la dernière décision inhumaine promulguée pour leur compliquer l’existence paisible pour laquelle espéraient-ils accéder en se rapprochant de la tombe du prophète de l’islam. Terre où quotidiennement les émigrants et les pauvres sont décapités sur des places publiques...


- Les vérités de l’Arabie Saoudite enfin dénoncées ! 5 mars 2016
- Les épouvantables droits humains en Arabie Saoudite... 20 décembre 2015

Selon les médias saoudiens, le ministère de l’éducation, vient de faire cesser d’accepter dans les écoles publiques du royaume, les étudiants Syriens et Yéménites, qui sont venus suite aux guerres dans leurs pays. Consulter ICI, l’information diffusée par « Arabi21 » un site égyptiens d’informations. Plusieurs plateformes locales ont rapporté cette incroyable directive, sans la commenter, ce qui une manière de l’approuver.

Ces derniers qui ne se sont jamais intéressés à la vie des populations, de cette région du Monde, livrées aux misères, ont publié le texte émis par le ministre de l’éducation Ahmed Essa. Au contraire, ils se sont livrés à faire circuler le texte, qui a la forme à la fois d’un décret et d’une circulaire, destiné à tous les départements du système éducatif des régions et des provinces. Il incite à ne pas à accepter les étudiants syriens qui sont entrés en Arabie Saoudite après novembre 2012.


- Dans les régions chiites de l’Arabie Saoudite, les policiers sont canardés... 26 octobre 2016
- Contre les Houthis chiites du Yémen, l’Arabie Saoudite déclenche une guerre 26 mars 2015

Pour leur part les étudiants yéménites, ils subissent le même sort, seule la date d’entrée sur le territoire saoudien est changée. En 2015, l’agression du pays voisin, le Yémen, par une coalition armée arabe conduite par l’Arabie Saoudite est motivée par l’installation d’un président, Abd Rabbo Mansour Hadi, dont l’élection invérifiable est rejetée par la population.

Le texte du ministre de l’enseignement qui concerne l’ensemble des paliers de la scolarité stipule ouvertement de ne pas à accepter les élèves Yéménites dans les écoles publiques, notamment ceux qui sont entrés en Arabie Saoudite après septembre 2015. Les médias saoudiens, complètement d’accord avec cette orientation, ont unanimement noté que les étudiants visés par cette circulaire, portent un visa destiné pour visite de l’Arabie Saoudite et n’est pas destiné pour une résidence permanente.


- Exécutions en Arabie Saoudite et légitimité de l’ONU ? 4 janvier 2016
- Les gouvernements du Qatar, Koweït et Arabie saoudite derrière le salafisme en Allemagne 15 décembre 2016

Selon des statistiques non officielles qu’il est impossible de consulter ou de vérifier, les étudiants syriens qui sont arrivés, après la guerre déclenchée par les monarchies de la région suite à la révolte populaire de 2011 contestant la dictature dynastique de Bashar Al-Assad, leur nombre dépasserait 10 000. Alors que les Yéménites sont moins que ce chiffre arrondi et approximatif.

Répondre à cet article