POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > 1ère partie : ISRAEL : DEVIATION AU REFUGE DU PEUPLE JUIF. -Des armes (...)

1ère partie : ISRAEL : DEVIATION AU REFUGE DU PEUPLE JUIF. -Des armes prohibées et d’autres à l’essai.-




vendredi 15 décembre 2006
par populiscoop


Israël vient de reconnaître l’usage d’armes non conventionnelles lors de son agression du Liban, de fin d’été 2006. L’information est tombée dans la matinée du 20 novembre sur divulgation de l’agresseur même.

Par N.E Tatem avec ARGOTHEME http://www.argotheme.com

Les dépassements, l’impunité, l’arrogance et l’agressivité d’Israël n’alimentent pas uniquement l’antisémitisme mais entament le caractère légal de l’entité qui se revendique du sionisme. Ce dernier fondé sur l’idée de créer une patrie au peuple juif, livré depuis des millénaires à l’errance, suscite de la compassion, mais est-il voué à ne reculer devant aucune méthode, y compris de s’associer à tout impérialisme venant à soumettre le monde. De mémoire, l’agression de l’Egypte par Israël lors de la nationalisation du canal de Suéze était commanditée par la France et l’Angleterre. Tous les impérialismes gardent ouverte la plaie du moyen orient où leur allié au besoin d’assurer ses arrières car en infraction permanente du droit international et des résolutions onusiennes. Les exactions impérialistes incombent-elles à Tsahal de les réaliser ?

Israël vient de reconnaître l’usage d’armes non conventionnelles lors de son agression du Liban, de fin d’été 2006. L’information est tombée dans la matinée du 20 novembre sur divulgation de l’agresseur même. Il s’agit des bombes à fragmentations à la fois destructrices envers les édifices ou les mobiliers et surtout qui n’épargnent aucun être végétal ou humain des alentours où elles explosent. Du fait de l’éparpillement des fragments eux-mêmes explosifs, et que ne révèle pas cette spécificité la laconique et déclaration officielle reconnaissant de vrais crimes de guerre, ces engins sont peut-être et déjà classiques. Pour récupérer 2 soldats capturés par le Hezbollah dont les dizaines de militants croupissent dans les geôles israéliennes, l’ampleur de l’offensive démentait l’image de l’Etat sioniste victime de l’ensemble des pays arabes et du terrorisme. Une attaque aveugle dont les prétendues cibles, l’arsenal d’un ennemi dont les militants politiques (le jour) sont aussi militaires (la nuit), sont invisibles aux libanais eux-mêmes, s’ils ne sont pas affiliés à cette organisation qui prend aussi part au pouvoir. La disproportion des intrusions généralisées par rapport au rapt qui est en réalité est un emprisonnement dans le contexte conflictuel, était visible et mesurable pendant tout le mois qu’elle a duré. La violation de tout territoire, l’arrestation et l’assassinat de toute personne jugée dangereuse ou traquée par vengeance, sous le prétexte fallacieux de la sécurité d’Israël, sont des actes illicites et s’effectuent dans l’impunité totale. La démesure des frappes relate : 10 soldats israéliens tués contre 1000 civiles libanais massacrés dont plus de 25% sont des enfants. Ou bien 6000 Katiouchas des quelques 12000 dont dispose le parti/milice de Nasrallah qui sont tombées sur les villes israéliennes qu’elles peuvent atteindre, en contrepartie 8000 tonnes de bombes de toutes sortes saccagent, de fond en comble, un pays qui pansait de fraîches blessures et se reconstruisait des années d’une guerre fratricide. Les experts de l’évaluation des dégâts matériels évaluent à une dizaine de milliards de dollars les dommages causés avec une sauvagerie qui n’a pas d’égal, dépassant en un temps court et en terme de coût des biens détruits et de nombre de victimes, les préjudices de la déstabilisation de l’Irak qui dure depuis bien des années déjà. Pourquoi l’Etat sioniste sort de sa réserve à ce moment ? Le camouflet couvre le front où s’extermine le reste du peuple palestinien qui refuse de s’expatrier. Et où des armes prohibées sont expérimentées, c’est à dire essayées et point besoin de dire les surprenants et inhumains effets de ces arsenaux. Selon des experts et observateurs italiens, seuls à ce jour qui se sont donnés la peine de savoir, il s’agit d’arsenaux inconnues et utilisés pour la première fois. Ils contiennent du « tangstène » et du phosphore. Leurs objectifs ne sont le massacre gratuit d’une la façon inhumaine de population. Les médecins qui soignent les blessés ou observent les dépouilles des victimes palestiniennes sont complètement déroutés. Les touchés sont amputés de leurs membres s’ils ont la chance d’être atteints à ce niveau de leurs corps. Les cadavres sans vie portent des stigmates ahurissants et macabres. Les organes, la chaire et les os fondent ou sont carbonisés, altérés comme passés au four micro-ondes. Ce qui rappelle la crémation de triste mémoire.