POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Fuiter le texte du traité dit TAFTA "TTIP" : prime et alerte de Wikileaks



Un journalisme citoyen qui finance ses sources avec les dons


jeudi 13 août 2015
par Hugo Mastréo


Les citoyens concernés n’ont pas accès aux documents préparatoires, ni aux comptes rendus des négociations, menés secrètement pour le traité de libre-échange transatlantique (TAFTA). Prétendument pour protéger, un accord commercial entre certains d’Etats, de l’espionnage des autres nations qui en sont exclues. Ces décisions paraissent signées sans être contractées, sans révélations de leurs desseins réels. Pour les observateurs, il s’agit de grands trusts économiques qui dictent leur politique.

Voir en ligne : Notre dossier : WIKILEAKS

Wikileaks propose 100 000 dollars, dont le financement est en marche à partir d’une quête en ligne, pour qu’un lanceur d’alerte fuite cet accord commercial controversé. La campagne s’avère avoir plus d’engouement que celles qui l’ont précédé. Du fait du secret qui entoure ce projet transnationale, en cours de négociation entre l’Union européenne et les États-Unis, il soulève des questions ? Il prévoit la création dès 2015 d’une zone de libre-échange transatlantique, appelée aussi grand marché transatlantique.


- #TiSA : une démondialisation diabolique pour une OPA sur les richesses.
- Wikileaks lance son alerte sur la réunion secrète du TPP
- Avec une journaliste française : Une pétition pour l’intérêt public d’informer sur les entreprises

Jamais dans le journalisme d’investigation, pour la transparence, des informateurs professionnels n’ont été aussi loin dans la présentation de l’authenticité des faits, notamment dans les relations internationales. La lutte épique pour la justice, la vérité et les problématiques cachoteries des dirigeants. Et de leurs porte-voix dont les médias bassinent les auditoires à la mousse de la « théorie du complot ». C’est pour cela que Julian Assange, et son initiative pour des informations alternatives, figure désormais dans les pages d’or de l’Histoire de l’Humanité.

Le journaliste australien, accusé d’aucun crime, s’est réfugié dans la seule pièce de sécurité qui lui a été offerte par un pays sud-américain courageux, l’Equateur. Son « crime » est d’avoir initié une vague de vérité lors d’une époque de mensonges, de cynisme et de guerre. Le secret de TAFTA est dans cette optique de ne montrer aux peuples, que ce que les décideurs désirent. Et de cacher aux administrés, au nom desquels les gouvernements agissent, le rapport à certains monopoles industriels de leurs dirigeants.

Pour la seconde fois des cagnottes sont proposées aux intelligences pouvant fournir de tels pactes. En juin dernier la bagatelle de 100 000 euros aussi, qui affiche actuellement un dépassement de la somme fixée sur l’appel du site-Web de Wikileaks, a été proposée à qui fournira le TTP : le traité de libre-échange trans-pacifique dont le texte reste dissimulé à l’opinion. Ce qui ne rompt pas avec une vieille méthode, de l’achat sous table à partir d’une source qui bénéficie donc de protection à cause de la discrétion, d’une matière que tout journaliste est censé faire savoir au public.

La campagne de dons, lancée depuis le 11 août dernier a recueille des aides participatives plus rapidement que la précédente. Les dirigeants grecques de Syriza qui pourtant certains siègent au parlement européen, comme Yanis l’ancien ministre des finances, ou bien le représentent du pays, Tsipras, le chef du gouvernement y participent. Ils n’en savent pas un seul passage de cette convention secrète.

Ici la page pour suivre en direct les contributions financières des citoyens qui montent en temps réel.

Les traités « TTIP » (ou TAFTA) représentent, pour leurs détracteurs, le pouvoir des entreprises face aux États. Ils compliqueront la régulation des marchés du fait qu’il auront effet sur les populations des 53 pays signataires, distinctement du reste du Monde. 1,6 milliard personnes habitent ces Etats qui brassent les deux tiers de l’économie mondiale.

Le document que Wikileaks appelle à divulguer, vise à créer un nouveau régime juridique international. Ce dernier permet aux sociétés transnationales de contourner les tribunaux nationaux, d’échapper à la protection de l’environnement, de mettre en place la police de l’Internet pour le compte des industries, en limitant la disponibilité des médicaments génériques aux prix abordables et de réduire considérablement la souveraineté législative de chaque pays.

Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement-

Description de cette image, également commentée ci-après
«  European Union United States Locator  » par SsolbergjTravail personnel. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

Assange prosecutor waited 7 months to contact Ecuador after being found in breach by her own courts...

Posted by WikiLeaks 2 on jeudi 13 août 2015

TTIP protest in London.jpg
«  TTIP protest in London  » par World Developement Movment — https://www.flickr.com/photos/wdm/14657251391/. Sous licence CC BY 2.0 via Wikimedia Commons.

Répondre à cet article