POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Impressionnantes munitions sur 2 terroristes abattus à Jijel



Le centre et l’Est de l’Algérie confrontés à la recrudescence du terrorisme


lundi 22 septembre 2014
par Damien Djamel Bouch’Raf


Dernièrement, aux frontières avec la Tunisie, l’armée algérienne a obstrué les passages sur son territoire des membres de la faction islamo-terroriste réfugiés dans les monts "Chaambni" à l’ouest Tunisien. Ce qui a permis aux services de sécurité du pays voisin d’éliminer quelques criminels et d’arrêter d’autres...

Nos derniers sujets :
- Un gros poisson du terrorisme algérien arrêté au Mali - 14 septembre 2014
- AQMI d’Algérie et AQPA du Yémen rejoignent le DAESH. - 16 septembre 2014
- Nouvelle organisation terroriste, au centre d’Algérie, affiliée au Daesh - 18 septembre 2014


L’étau se resserre autour des groupes de l’AQMI au Maghreb, quand de nouvelles organisations terroristes sont proclamées, en Algérie particulièrement où les rangs terroristes continuent de recruter, en allégeance avec le « Daech ».

L’arrestation de deux dangereux terroristes dans la wilaya de Jijel, selon un communiqué officiel du ministère de la défense, pose la question (du « pourquoi ») la persistance du terrorisme en Algérie ?

Certes aucune région du pays n’est incontrôlable, mais l’arsenal faramineux, de la quantité de munitions, que possédaient ces deux individus, dont l’identification est en cours, traduit un certain climat de continuité d’insécurité. Dans un pays qui a traversé l’une des cruautés les plus horribles de l’Histoire contemporaine de l’humanité, la menace persiste et les citoyens résistent.

Voici une image récente, de ce qui se passe dans la région centre d’Algérie. Mais les infos sont encore plus fournies et nombreuses, afin de ne pas se voiler la face ou oublier le redéploiement du terrorisme qui se sent qualitativement revigoré avec la situation au Moyen-Orient et l’apparition du Daech.

-

Agissant sur ​​des renseignements de citoyens vigilants, les troupes militaires algériennes ont tué deux militants appartenant à la succursale d’Al-Qaïda, du Maghreb islamique (AQMI), dans le nord de la province de Jijel.

Exactement, dans la région montagneuse de Sadet près de la ville de Sidi Abdelaziz, après la prière du vendredi l’opération de ratissage, juste après était déclenchée. Elle a débouché sur l’élimination de ces 2 terroristes. Une quantité impressionnante de balles a été aussi découverte sur eux, qui pouvait leur permettre de tuer nombreux et résister longtemps...

Même les deux fusils d’assaut trouvés, comme leur principal équipement, sont étonnants. D’où proviennent-ils ? Sinon encore plus, leurs minutions démontrent que l’islamo-terrorisme est encore aussi grave qu’à l’époque noire !

Nos derniers sujets :
-  Un gros poisson du terrorisme algérien arrêté au Mali - 14 septembre 2014
-  AQMI d’Algérie et AQPA du Yémen rejoignent le DAESH. - 16 septembre 2014
-  Nouvelle organisation terroriste, au centre d’Algérie, affiliée au Daesh - 18 septembre 2014

Répondre à cet article