POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Comment l’Europe prépare sa 3ème guerre mondiale ?



Le manque d’un compromis ukrainien, dans l’escalade d’une crise prolongée...


mardi 2 septembre 2014
par Azouz Benhocine


La tension monte entre la Russie et l’OTAN à propos de la crise Ukrainienne. Les nouvelles autorités du pays voisin, deuxième par sa superficie en Europe (l’Ukraine), n’ont pu empêcher la Crimée de revenir au giron russe. Depuis cette contestation territoriale, elle-même née d’une protestation qui a renversé, le 22 février, un pouvoir qui refusa de signer un accord d’association avec l’UE.

Voir en ligne : Notre dossier : Ukraine Poutine

Des soulèvements des populations éclatent et, dans le Monde, ils continuent avec leurs revendications toutes faites. Maintenant les russophones des autres régions ukrainiennes rejettent le nouveau régime de Kiev, qualifié de fascistes tels les islamistes du printemps arabe...

Le ministre de l’Ukraine de la Défense Valeriy Heletey a décrit, cette semaine, « le conflit comme l’engagement militaire le plus grave en Europe, depuis la Seconde Guerre mondiale ». Rajoutant, qu’il « pourrait coûter des dizaines de milliers de vies. » L’idée de la « 3ème guerre mondiale » a une géographie historique. Elle reste fixée à son pivot et tourne autour. C’est bien le vieux continent qui a été le théâtre des deux premières guerres, la possibilité d’une 3ème…

Les contestations (d’ethnies ou de parties de populations) des régimes politiques ont éclaté depuis 2011 dans le Monde Arabe, mais elles ont été apostrophées ! Les « révolutions » des espérances sont devenues des cauchemars islamo-terroristes.

En Europe, l’angoisse qu’une guerre éclate autour du personnage de Validimir Poutine, ou bien à cause du communisme chinois pour citer une autre adversité bien installée dans les esprits, est omniprésente depuis quelques semaines...

Elle est due à une diabolisation produite par les pays atlantistes, de la Russie et de son président. Provoquant des prétendues sanctions pour « ruiner l’ennemi ». Mais les crises qui ont pour terrain des pays subissant les assauts et manipulations de l’OTAN et de ses tenants... Les mêmes qui interfèrent dans plusieurs "GUERRES" dans le Monde.

L’OTAN s’est trouvé encore une fois l’ennemi nécessaire...

Sur le plan politique et diplomatique, un jeu biaisé est mis en place au niveau de l’Europe. Les attaques contre ce qui reste de dogmes nationalistes de l’ancienne guerre froide, vont dans l’ordre des mêmes provocations décidées outre-atlantiques.

Et elles ne peuvent être neutres, trop ruineuses économiquement en Europe. Une des raisons, sinon la principale, pour pousser et provoquer un conflit ouvert. Elles s’adressent aussi contre les alliés de la Russie, pour se remettre à des stratégies simples, déjà usité par le passé...

Les autorités chinoises sont accusées de censurer Internet, avec un rapport accablant d’experts (LIRE ICI). Mais c’est au même moment que le géant asiatique dit ouvertement soutenir la Russie. Selon l’agence Reuters (A LIRE ICI), les officiels de Pékin ont critiqué les sanctions promises par l’UE (Union Européenne)…

Nous vous conseillons de vérifier les dates des deux parutions, du média français et de l’agence... Ce qui est symptomatique du climat général qui règne en Europe. Avec une répartition des rôles entre acteurs ayant acquis la prérogative de l’ingérence dans les affaires des pays et régions...

Si une telle ambiance, ne s’y prête pas au déclenchement à une 3ème guerre mondiale ? Que faut-il de plus ? Les tensions entre la Russie et l’Occident continuent à monter, tout comme les sanctions et les contre-sanctions, des allers-retours de confrontations et de surenchères entre les nations.

Il faut rajouter que L’Ukraine et ses alliés occidentaux ont accusé la Russie d’envoyer des forces pour aider de manière significative les séparatistes pro-russes. Et Moscou nie. Qui ne tient donc pas compte de la position et des propos de l’autre ?

Répondre à cet article