POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Philanthropie envers les Palestiniens, voix pour la paix



Dénoncer un génocide sans voir ses auteurs...


mardi 26 août 2014
par N.E. Tatem


Alors que la spoliation des palestiniens de leur terre s’opère, depuis plus de 60 ans sous les yeux de l’humanité et avec la complicité des pays leaders de la communauté internationale, les génocides successifs n’ont ému que des minorités... La solidarité qui s’exprime en 2014, quand 500 enfants sont massacrés à Gaza, reste en dessous du niveau d’implication qui peut arrêter la doctrine colonialiste de l’Etat hébreu.

Voir en ligne : Notre dossier : gaza

Que des prétentions nous disent que ce sont les politiques, et non les peuples, qui ont laissé l’impunité devenir une mécanique et disproportionnée réplique aux actes palestiniens de résistance, elles resteront incohérentes en ragaillardissant un secours au moment de tueries.

Elles se réveillent au moment où le sionisme est une extension d’un certain libéralisme, où l’esprit influent se fait respecter, même s’il est criminel ! Hitler fut, le génie, un fruit de la synergie du capitalisme ! A comparer !

Puisque la légalité internationale a arbitré depuis des années le conflit israélo-palestinien et des convictions domiciliées à ce qui est désigné par « l’extrême-gauche » ont depuis longtemps leur avis tranché, vis-à-vis d’Israël. Comment et pourquoi donc les expéditions génocidaires récidivent ? Il ne fallait pas à ces philanthropies de s’associer à des marxistes, voire à des idéaux partagées par Staline ou bien l’actuel parti communiste chinois.

Comment évaluer la solidarité permanente au peuple palestinien et la philanthropie ponctuelle envers Gaza ?

PDF - 4.2 Mo
LES SIGNATAIRES : liste-
Plus de 300 survivants et des descendants des survivants et des victimes du génocide nazi condamnent l’agression d’Israël sur Gaza

Des intellectuels nous font avaler bêtement leurs opinions, dans un équilibre politicien entre colonisés et occupants, la belligérance à armes inégales et démesurées. D’autres matraquent du réveil d’actes antisémites pour légitimer des crimes, tels Poloni et BHL en France. Et d’autres encore se disent horrifiés de la violence. Dans la cacophonie perceptible, des positions émargent aux réseaux et contingences… A laquelle, le rapport à l’islam ou bien au Monde Arabe engage la diplomatie.

Vouloir bien faire, il y a des actions concrètes et qui ont fait leurs preuves dans le démantèlement du régime sud-africain. Alors on se demande pourquoi toutes ces protestations nouvellement sensibilisées ne les rejoignent pas ? Pour bien faire, il y a une solidarité tellement concrète et cohérente qu’elle exige un labeur incessant pour endiguer l’injustice…

Quant au peuple juif, pour citer une communauté dont la mémoire est marquée par l’errance, il doit se ressaisir comme ces personnes qui l’ont fait pour se faire davantage acclamer !

Répondre à cet article