POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Le virus Stuxnet dans les ordinateurs de l’ISS

Le virus Stuxnet dans les ordinateurs de l’ISS



Les logiciels malveillants traqués mais toujours puissants


mercredi 13 novembre 2013
par N.E. Tatem


L’un des virus informatiques, le plus redoutable de ces dernières années, est "Stuxnet". Il s’est introduit dans les ordinateurs servant dans les travaux du programme nucléaire iranien et a été à l’origine de dégâts. Il est, dit-on chez les geeks et les experts de sécurité informatique, conçu conjointement par les Etats-Unis et Israël.

Généralement ces virus parviennent aux machines via Internet. La sagesse conventionnelle est l’utilisation d’antivirus. L’expert en sécurité russe Yevgeny qui est à l’origine du programme Kasperski, un performant logiciel pour traquer les virus, révèle un second cas d’infection hors ligne des systèmes informatiques, par le même mal.

S’exprimant dernièrement dans un forum qui s’est tenu en Australie, l’expert russe Evgueni Kasperki a révélé que des logiciels malveillants ont été détectés sur d’importantes installations technologiques.

Il s’agit d’une centrale nucléaire russe et la Station spatiale internationale station spatiale internationale (ISS). La première est censée être protégée, la second devait être inviolable.

Karpesky parle de l’atteinte du nucléaire russe dans cette vidéo

Si pour le nucléaire iranien Stuxnet a eu une certaine facilité de bloquer les ordinateurs de la centrale de Natanz, les nouveaux logiciels malveillants qui se sont introduits dans le nucléaire russe était inimaginable. Pourtant ça reste aussi possible, et c’est aussi Stuxnet qui a frappé par la méthode d’une installation via une clé USB.

Mais concernant la station orbitale l’ISS, l’assistance qui écoutait Kapeski semblait ne pas croire. Mais l’expert n’a pas cessé d’insister et de préciser que ce n’est une blague. Il dit même avoir contacté les astronautes et les scientifiques russes qui travaillent avec l’ISS

Ce qui a été aussi diffusé par le magazine américain « Atlantic ». Le sujet a été aussi confirmé par le journal le « Times »

Les investigateurs de tous bords ont tenté de savoir comment Stuxnet a pu accéder à l’ISS. Certains pensent que lorsque les ordinateurs de la station spatiale ont changé de système d’exploitation. Au printemps derniers, vers le mois de mai, tous les ordinateurs ont été transférés à bord de l’ISS avec Linux. Auparavant, il était installé Windows XP.

Cependant, le virus n’était pas déjà dans les ordinateurs qui contrôlent les fonctions de la station, d’après l’historique de sa pénétration. Mais il y était dans un portable qu’utilise les membres de l’équipage de la station, pour la communication sur leurs expériences.

En fait, il y avait eu plusieurs fois des attaques de codes malveillants sur l’ISS. En 2008, plusieurs ordinateurs portables ont été infectés par un virus. À l’époque, c’était la NASA qui a admis que ce n’était pas la première fois.

Nos sujets sur les virus informations :

- STUXNET : un virus informatique conçu contre le nucléaire iranien.

- Le virus Flame ratisse au Proche-Orient

- MAHDI cyber-attaque au Moyen‑Orient

- Stuxnet actif et indestructible.

- Cyberguerre, des armes nommées Stuxnet, Flame et Duqu

- Cyber-attaques contre les industriels américains de l’armement, Lockheed Corp reconnaît être touché

Répondre à cet article