POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Israël et les annexions illégales : la révision du songe !

Israël et les annexions illégales : la révision du songe !



Israël à l’UE : Paie et ferme-là !


mardi 6 août 2013
par Rebel Kazimir


Depuis longtemps les négociateurs palestiniens se demandent : comment les mains israéliennes, ont pu pénétrer les rouages européens et américains pour se faire entendre et se font obstinément soutenir ? Gagner l’impunité, en brandissant l’antisémitisme ou bien par le noyautage intrusif des rouages politiques des puissances du Monde, finalement tel est le crédo du sionisme. Sinon qui peut bien faire ?

Voir en ligne : Notre dossier : Israël

Avec le soutien des pays riches de la Terre, un colonialisme de peuplement impose l’exode d’autochtones dominés, et ce à l’encontre d’une vaine légalité internationale. Au point de rendre également l’isolement diplomatique mondial où est l’Etat hébreu inopérant. L’imaginaire et le mythe autour de la création d’un Etat abritant les juifs arrivent à leurs limites, les « frontières » internationales. Ils ont du plomb dans les ailes et risquent de tomber, dans leur vol sans dessein acceptable : le songe des annexions, sous les règlements !

La récente démarcation européenne par rapport à la dégénérescence du sionisme, fait douter, en fin de compte. L’escorte ne croit plus à la droiture du protégé. L’union européenne refuse finalement les projets israéliens dans les colonies. Le désir de nation juive surdimensionnée, aux relents arrogants, devient de plus en plus discutable. Mais jusqu’où peut aller le divorce ?

Quand, l’ancien président iranien, Ahmadinéjad parlait d’Israël à l’ONU, les représentations européennes et américaines se retiraient. Nous aurons à vérifier comment sera traité son successeur, Rohani ?

Comment sont chassés les palestiniens de leur terre. CLIQUER LE LIEN SUR CETTE VIDEO POUR VISIONNER in - AFP

POUR AVOIR UNE IDEE DU PROGRAMME D’AIDES EUROPÉENNES

L’Europe décide de modérer son aide selon son usage par rapport à la légalité internationale, il s’agit d’une directive obligatoire que doivent appliquer les 28 pays membres de l’UE. Elle interdit, dès 19 juillet, tout financement, coopération, attribution de bourses, de fonds pour la recherche, à toute personne résidente d’une colonie en Cisjordanie et Jérusalem-Est. Comme elle implique que tout accord ou contrat signé entre un pays de l’UE et Israël, aura cette clause selon laquelle « les colonies ne font pas partie de l’Etat d’Israël », du moins tel que le présentent les législations.

Les plateaux « people » qui font l’apologie des colonialismes civilisateurs : les annexions !

Ce qui est étonnement trop inquiétant, pour sa corruption, dans les médias occidentaux, c’est le traitement réservé au conflit israélo-palestinien. Ce qui se passe actuellement, à l’heure des négociations, les palestiniens manifestent quotidiennement. Mais les journalistes, du point de vue conscience individuelle, disent : « ce n’est pas spectaculaire ! » pour intéresser quiconque. Les auditoires européens et américains en raffolent, des bains de sang ! Les actes palestiniens sont du terrorisme et ceux de l’armée de l’occupant des actes d’autodéfense.

Par contre on y matraque quand le combat, mené côté palestinien, s’exprime avec les armes. Et on tait le mouvement de résistance actuel, d’ailleurs qui ne s’est jamais arrêté depuis 1948. Plus paisible que deux « intifadhas » menées, à coups de pierres, lancées avec catapultes aux élastiques, à la fronde et plus souvent à la main, le « Sommoud » (résistance) sans armes, d’un peuple vraiment désarmée face à l’invasion, est lui inconnu. Plusieurs manifestations non-violentes se déroulent, dans le black-out, pour revendiquer, les territoires spoliés, avec uniquement le drapeau palestinien dans les mains des manifestants.

Il faut noter que ce type de protestations ne se déroule pas à Gaza où le Hamas emprunte la voie classique de la lutte armée. Divers actes allant de Corie écrasée par un Bull-Dozer aux destructions quotidiennes des maisons pour contraindre les indus occupants à l’exil, renseignent sur une impunité qui se transforme en ségrégation indéfendable. Tsahal est là pour l’infliger !

Les colonies dépassant les confins de 1967, au cœur de la paix, et c’est là l’extension impardonnable, qui échappe aux yeux des protecteurs d’Israël. Le processus de négociations actuellement en marche ne sera avorté que par ce chantage, ce fait-accompli et ce handicap ! Si l’expansion post-1967 est acceptée, il y une corruption qui doit être amputée du mythe et de l’imaginaire. La Convention de La Haye de 1907 et la Convention de Genève de 1949, condamnent le traitement israélien des populations dans les territoires militairement occupés.

Dans la séquence vidéo suivante des enfants sont, à dessein, mis en scène. Des combattants pas plus hauts que 3 pommes. A vous de juger la manipulation faite par un type d’influence qui dit à l’UE : « Paie et ferme-là ! »