POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


La Municipalité ou la Tyrannie institutionnalisée



La municipalité un tout-à-l’égout et à réformer radicalement...


mardi 2 juillet 2013


La municipalité est née pour être au service du peuple, mais c’est le contraire qui s’est produit e peuple est au service de la municipalité. Le peuple nourrit, engraisse, adule, flatte bassement la municipalité au point de devenir un organisme monolithique, un organisme dynastique, satanique et sadique, écrasant sous le poids de ses méfaits incalculables la volonté du citoyen, entravant son bonheur et freinant sa marche vers un avenir meilleur...

Voir en ligne : TOUS Les articles du Dr Mohamed Sellam sur POPULI-SCOOP

La municipalité, une institution muée en une tyrannie légalisée par des règlements et des lois... La municipalité, qui est très proche du citoyen, forme ,façonne et dirige ses instincts viscéraux,ses intentions latentes ou apparentes,ses passions modérées ou exacerbées ,ses vices réels ou factices, ses comportements naturels ou opportunistes... bref tout ce qui fait agir intérieurement l’être humain. Cette municipalité se transforme en effet en une sorte de glaive hideuse, meurtrière et tyrannique ... constamment brandie sur la tête du pauvre citoyen !

Un système gangréné par la corruption et la forfaiture.

La municipalité, un mini -Etat dan un grand Etat, oui, un mini-Etat souverain, omnipotent et tentaculaire : les édiles, les employés, le maire, même les sous- fifres, tous règnent en potentats, fiers, arrogants et d’un cynisme insupportable, prévaricateurs à tous crins... rompus dans les affaires de fraude et de corruption... La municipalité est un foyer où tout sombre, tout se dégrade, tout se pervertit...

Le despotisme sous le couvert des prétendues lois.

Des milliards sont annuellement versés dans les recettes municipales par les contribuables, des taxes et impôts divers jusqu’aux taxes locatives —on ne sait absolument pas où va tout ce pactole… une manne qui disparait par des moyens frauduleux dans les poches des responsables— et dans des dilapidations de tout acabit.

La municipalité est née pour être au service du peuple,mais c’est le contraire qui s’est produit … le peuple est au service de la municipalité :le peuple nourrit, engraisse, adule, flatte bassement la municipalité au point de devenir un organisme monolithique, un organisme dynastique, satanique et sadique, écrasant sous le poids de ses méfaits incalculables la volonté du citoyen, entravant son bonheur et freinant sa marche vers un avenir meilleur...

La municipalité un organisme monolithique à abolir.

Paradoxalement, la municipalité demeure depuis longtemps le centre où se mijotent, où se concoctent sournoisement les décisions et les projets relatifs à la communauté ..Un centre auquel les citoyens ont recours chaque fois qu’ils on besoin d’un service quelconque pouvant leur faciliter la marche de la vie économique et sociale...

Mais il parait que et c’est là que le bas blesse pour de bon, le plus étrange dans ces types de relations,plus le citoyen a besoin de ces services pour se remettre d’aplomb, plus les services municipaux s’avèrent rétifs,coriaces et trop exigeants c’est pour tout conclure un despotisme farouche pour se dresser soudain face à la vie du citoyen… La municipalité doit être abolie pour être réformée en une autre institution plus adéquate et plus ouverte à l’avenir de la masse du peuple. Un autre édifice,moins terrifiant moins affreux, doit être mis en place... et du même coup effacer à jamais l’historique macabre de cette institution devenue au fil du temps un instrument de turpitude et de persécution tous azimuts.

Comment mettre en place une autre institution plus valide.

La municipalité est un édifice devenu désuet,déconfit et n’est plus en état d’assumer le rôle qui lui incombe. Or, il est grand temps de l’abolir définitivement pour ériger à sa place une institution nationale authentique tirée du peuple et être au service du peuple, capable de répondre à la volonté populaire, exerçant sa mission dans le cadre de la transparence, de l’équité et de la justice, ayant à sa tête des hommes intègres et probes, vrais patriotes, aptes à se sacrifier bénévolement pour l’intérêt commun.

Ainsi, un ministère des affaires locales ayant des filiales représentatives dans tous les gouvernorats, demeure pour le moment la solution idéale au problème de la municipalité

Drmohamedsellam

Voir

sellam44.overblog.com

Portfolio