POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Les faiseurs de pluie



Les prouesses chinoises ne cessent de nous étonner, que cela déplaise aux donneurs de leçons de démocratisme !


jeudi 31 juillet 2008
par Marlène


Essorer les nuages avant qu’ils pleurent sur Beijing, c’était un doux et léger projet, et pourtant ...

Pour les non-voyants, cet article est vocalisé. Vous pouvez écouter la version phonétique en cliquant ICI

Aucune véritable solution n’a été trouver dans l’histoire de la modification météorologique en ce qui concerne la pluie sur demande. Mais voilà que cette idée revient et est prise plus au sérieux. La recette pour garder les gouttes de pluie loin du nid de l’oiseau est essentiellement ce que la Chine a fait depuis la fin des années 1950. Avec environ 30 000 entrepreneurs de pluie, un budget de 100 000 000 de dollars et avec plus de matériaux, la Chine a le plus grand programme de modification météorologique dans le monde.

Bien que les affirmations de la Chine comme quoi sa technologie de sélection de nuage peut créer la pluie sur demande, quelques experts restent douteux : "Ils n’ont jamais vraiment évalué leurs résultats quantitativement", dit Image hébergée par servimg.comRoelef Bruintjes, un physicien de nuage au centre national pour la recherche atmosphérique dans le Rocher, Colo. Deux des plus grands spécialistes dans ce domaine sont sur la même idée : la technique standard des nuages de pluie avec l’iodure traditionnel d’argent ou avec des particules (absorbant l’eau) hygroscopiques plus récentes comme des sels de calcium. Les particules d’iodure d’argent ressemblent aux cristaux de glace. Des gouttelettes sont alors refroidies dans les nuages pour tomber comme le gel de pluie et que les cristaux de glace cultivés soient assez lourd pour tomber comme la neige ou la pluie.

Image hébergée par servimg.com

C’est un principe en suspension car balayer le ciel des nuages c’est déjà une chose mais de nettoyer les brouhahas que chacun porte sur la Chine, sa reste à inventer...