POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Une femme voilée gravement blessée par un ivrogne à Saint-Etienne en France



Sous le regard de ses 2 enfants et de son époux, l’agresseur est dit dépressif


vendredi 13 septembre 2019
par jaco


Ecouter l’article. Le procureur, du parquet de Saint-Étienne, a décrit l’interpellé pour l’agression, à l’arme blanche, d’une femme âgée de 25 ans, ce qui détermine les motivations de l’acte et le profil de l’auteur. Il est né en 1960 à Montbrison où il demeure encore. Il est inconnu de la justice et souffrirait épisodiquement d’état dépressif, d’après les indications de personnes de son entourage.

Voir en ligne : Notre dossier FRANCE

En fin de ce jeudi, 12 septembre, vers 18 h30 un homme a agressé au couteau une femme, apparemment musulmane parce que voilée. Il avait aussi tenu des propos islamophobes. L’état de santé de la victime a dépassé l’étape critique, au lendemain du fait.

- En occident, le lien avec les suprématistes n’évite pas leur antisémite naturel. 24 août 2019

- L’ultradroite de France condamnée, de la prison ferme aux activistes antimigrants 30 août 2019

Le parquet de Saint-Etienne qui a ouvert une enquête pour cette violente attaque sur la voie publique a aussi saisi la brigade de recherche de la gendarmerie de Montbrison (Loire). Toutefois, le procureur a déclaré que l’agression «  ... n’a pas, a priori, de connotation religieuse. Le passage à l’acte de l’auteur reste totalement incompréhensible  ».

L’agresseur a été jugé par un médecin incompatible avec son maintien en garde à vue. Selon son entourage, l’homme serait dépressif et n’a aucun antécédent judiciaire d’après les premiers éléments. Et il a été hospitalisé en psychiatrie en urgence. Son dégrisement d’alcoolémie exagérée, ne pouvait s’effectuait qu’en présence d’intervenants de soins médicalisés.

C’est grâce à l’intervention de deux militaires de la brigade d’Andrézieux-Bouthéon, arrivés sur les lieux, que l’agresseur a été maîtrisé. Il était encore menaçant avec son couteau, malgré les gendarmes. Il a fallu l’immobiliser par un tir de pistolet à impulsion électrique.

- Le néonazisme contre les musulmans en occident, arrange le sionisme. mardi 25 juin 2019

Une dépêche de l’AFP fait état de l’attaque d’une femme voilée, à proximité d’un jardin public où elle avait emmené ses enfants, dans la localité de Sury Le Comtal (6500 habitants) du département de la Loire. Son agresseur un homme de 59 ans était complètement ivre aux moments des faits. Mais a tenu des propos qui correspondent à l’islamophobie.

L’enquête de la gendarmerie de Montbrison se poursuit avec l’audition des témoins, l’examen des enregistrements de vidéo-surveillance et la recherche d’éléments de personnalité sur le mis en cause. Son audition aura eu lieu quand son état le permettra.

Sous les yeux de son conjoint et de leurs deux enfants, âgés de 4 et 2 ans, dans ce village du Forez, l’individu a asséné des coups de couteau à la femme qui lui ont occasionné plusieurs plaies, environ une douzaine, au niveau du cou, de la nuque, au sternum, au dos et au thorax.

Répondre à cet article