Fichier de Populi-Scoop - Fichier de Populi-Scoop

POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

Magazine Analyse de l’actualité et alertes de pertinence sociale

  • Le saccage de la Syrie par le despote que par la barbarie des opposants

    Dans la stratégie américaine du Moyen-Orient, l’Iran et l’Islam ne préservent pas pas Israël

    20 avril 2019, par Hugo Mastréo
    L’objectif de créer une entité étatique, par les tenants de la charia, là où des nations perdent le contrôle de certaines parties de leurs populations et des territoires, est le projet islamiste que se partagent les musulmans dont on soupçonne la radicalisation. Sur les zones à cheval entre l’Irak et la Syrie, ce projet n’est pas éradiqué. Malgré l’impuissance des factions affidées aux différents labels, type Al-Qaïda et Daesh, la possibilité existe. Et leurs frappes continuent...
    Le contrôle de (...)
  • Russiagate : des mois d’accusations, pas de collusion de Trump avec la Russie

    Le dernier rapport, résultant de l’investigation croisée à moult témoignages, fait "Pshitt !"

    19 avril 2019, par Azouz Benhocine
    C’est une saga médiatique et judiciaire qui se termine aux Etats-Unis dans son "flop", comme un pétard mouillé qui n’éclate pas. D’ailleurs, en janvier 2018, à la Maison Blanche, le président Trump avait déclaré à la presse qu’il était "impatient" de s’asseoir face à M. Mueller pour être publiquement questionné. Et qu’il "souhaiterait le faire le plus tôt possible", se vantant même qu’il le ferait sous serment.
    Un document de 430 pages a été dressé, comme un constat, pour mettre fin, ou du moins en (...)
  • La science affectée par la domination de l’économie croissante des Etats-Unis.

    Le conflit commercial entre les deux puissances mondiales prive les chercheurs des échanges

    18 avril 2019, par Hugo Mastréo
    Les tensions entre la Chine et les Etats-Unis, dont maintenant quelques médias dénoncent la politique internationale de la Maison Blanche, qui que la continuité des décennies antérieures, ont des répercussions catastrophiques. Dans plusieurs domaines, quand les grandes économies s’affrontent, les plus vulnérables ressentent plus fortement les conséquences de cette guerre où les idéologies de domination ne sont guère innocentes.
    Voilà comment commence cette narration. Des établissements tels que (...)
  • L’Algérie dans sa crise éternelle : au soulèvement répond encore l’armée !

    La terreur n’a qu’à bien se tenir, quand des généraux anonymes vont être à la Grande Poste

    18 avril 2019, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Il n’a pas précisé quelles mesures l’armée pourrait prendre ? Un militaire algérien est devenu la coqueluche de ceux qui partagent la voie populaire qui s’est reconstituée, après moult « coups d’état » ou arrêts de processus électoraux. Militaro-pragmatique, l’ANP (armée nationale populaire) a déjà causé le départ de Bouteflika. Réussir à apaiser ceux qui veulent renverser la vieille garde, est une autre affaire frénétique !
    Pour le général Ahmed-Gaid Salah, le peuple algérien commence à perdre patience. (...)
  • Financement du terrorisme, les Etats-Unis choisissent qui dénoncer et qui servir.

    Les principaux réseaux financiers d’EI "Etat Islamique" s’étendent du Moyen-Orient à l’Europe et en Afrique de l’Est

    16 avril 2019, par Rebel Kazimir
    Comment pister les financements du terrorisme ? L’Arabie Saoudite est écartée par les études américaines, croyez-vous ? Ces questions sont difficiles à traiter. Et leurs réponses demeurent difficiles à justifier avec des données. Cependant les moyens des Etats-Unis, justement qui ne voient que ceux qui ne leurs pas sont alliés, déterminent quelques réseaux. Et donnent même des noms...
    La collusion entre le nationalisme arabe, dans sa version baâthiste, avec l’islamisme s’établit d’elle-même. En (...)
  • Belaiz : le défaillant président du conseil constitutionnel démissionne

    Une pièce supérieure, écroulement de la tour dans l’échiquier de Bouteflika, jette l’éponge

    16 avril 2019, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Est-ce le début de l’effet de dominos ? En ce mardi, 16 avril, en fin de matinée est tombée la démission du président du conseil constitutionnel en Algérie, a été connue. Lequel était dans le collimateur du #Hirak (mouvement), comme revendication de son départ, avec les principales têtes du régime institué et légué par le déchu Bouteflika.
    Il semble que les rouages de la présidence intérimaire n’ont pas donné l’information, comme elle devait être faite pour l’opinion nationale. Elle était sur le bureau du (...)
  • Bernie Sanders pour les droits à la santé, des femmes, des minorités et des Palestiniens

    Candidat pour 2020, des publicités sur facebook du lobby juif AIPAC contre celui qui dérange Israël

    14 avril 2019, par Azouz Benhocine
    Bernie Sanders est le 1er juif des Etats-Unis à avoir atteint une finale d’investiture de grand parti politique. Cela n’a pas empêché que le puissant et influent lobby l’évite aussi. Malgré son âge, il est perçu comme le prochain concurrent de Donald Trump. Et les premiers sondages, comme en 2016, le donnent aussi comme le seul à être en égalité avec l’actuel locataire de la Maison Blanche.
    Sanders a vécu une partie de sa jeunesse dans un kibboutz. Sa famille vit toujours en Israël, que cela peut (...)
  • Des armes, utilisées lors de la "décennie noire", sur des activistes en Algérie.

    Et des étrangers dans un complot, selon un communiqué à forte teneur sécuritaire !

    12 avril 2019, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Il est illusoire de croire que les actions, de la contestation populaire qui a destitué Bouteflika en Algérie, soient uniquement déroulées dans l’ambiance "bon-enfant". Les escarmouches n’ont pas été absentes lors de la 8è édition du vendredi des manifestations. Des policiers blessés et une centaines d’arrestations.
    Mais aussi, une information donnée par communiqué crée une nouvelle tension, déjà redoutée qu’elle se produise justement. La grandeur des rassemblements amalgame des foules immenses. Ce qui (...)
  • Arrestation de Julian Assange à Londres, le précurseur du journalisme d’alertes

    L’extradition demandée le 6 mars par les Etats-Unis, pour conspiration avec Chelsea Manning

    11 avril 2019, par N.E. Tatem
    Une phrase résume ce qui est arrivé à Julian Assange en ce jeudi 11 avril 2019. "C’est un complot en vue de commettre un journalisme", a dit Kristinn Hrafnsson, l’actuel rédacteur en chef de WikiLeaks. Ce communiqué donné aux médias cite exactement l’accusation, des procureurs américains, visant celui qui a révélé des crimes de guerre officiels. Celui qui est déjà inculpé d’avoir commis un complot !
    Il était protégé par l’asile politique de la République de l’Équateur, Depuis 2012, accordé grâce à l’ancien (...)

... | 2930 | 2940 | 2950 | 2960 | 2970 | 2980 | 2990 | 3000 | 3010 |...