Fichier de Populi-Scoop - Fichier de Populi-Scoop

POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

Magazine Analyse de l’actualité et alertes de pertinence sociale

  • Pour acter son soutien au 5ème mandat en Algérie, la vindicte d’Ennahar via Alg24

    Le cortège des attaques contre les institutions avec la récurrente folie de la médiocrité

    9 octobre 2018, par Damien Djamel Bouch’Raf
    L’Algérie livrée à une mascarade de destruction des institutions, même les plus solides, se dégradent de jour en jour. Comme ce cas qui traduit la grande descente aux enfers des appareils les plus solvables. L’ex-DRS devenue "Direction des Affaires de Sécurité" et rattachée directement à la présidence qui détient aussi le ministère de la défense, est fonctionnel dans un pays en panne, sclérosé par une cynique maladie devenue collective et incurable...
    Par le passé les journalistes arabophones défendant les (...)
  • L’égyptien Al-Ashmawy arrêté par l’ANL du maréchal Haftar en Libye

    Formé officier pour les opérations militaires de haute dangerosité et traqué depuis des années

    8 octobre 2018, par Gros Emile
    Avec une formation très poussée d’officier des forces spéciales égyptiennes, celles chargées des tâches les plus dangereuses, reçue auprès des principaux instituts américains, Al-Ashmawi (alias Omar El-Mohager) a été arrêté en Libye. L’information est tombée aujourd’hui. Devenu militant et responsable des opérations terroristes dites "qualitatives" des plus importantes menées dans le Sinaï, au Caire et dans l’oasis d’Al-Farafra, il mérite grandement le titre de personne recherchée la plus dangereuse en (...)
  • Cocasse crise à l’assemblée algérienne, les rentiers et la cotation au 5ème règne...

    Un fléau se réveille au moment où la constitution est bafouée, les cris pour de gros chèques !

    8 octobre 2018, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Aucune communication crédible pour la crise parlementaire, qui a commencé dès septembre et termine la 1ère semaine d’octobre 2018, en Algérie. Le président de l’assemblée contesté, sans que vraiment s’explique le bras de fer. Renverser les tables, les chefs de groupes reprochent au président de l’ANP d’avoir congédié le comptable ordonnateur de frais sur le budget de l’appareil... Personne n’a les noms des députés qui se révoltent contre le président, l’affaire est tellement louche que personne n’a une (...)
  • Tué dans le consulat saoudien à Istanbul, le journaliste Jamal Khashoggi dans les secrets...

    De la promotion du terrorisme islamiste à l’opposition au palais saoudien.

    7 octobre 2018, par Azouz Benhocine
    Il devait se marier. Jamal Khashoggi, éminent éditorialiste saoudien, s’est rendu au consulat de son pays à Istanbul, pour des formalités administratives en rapport avec son projet marital. Sa fiancée l’attendait, alors que personne ne l’a vu ressortir du bâtiment consulaire. Il savait dès septembre dernier qu’il devait s’y rendre pour accomplir la procédure de ressortissant à l’étranger. Les autorités saoudiennes nient avec véhémence qu’il a été arrêté. Or son étrange disparition reste à élucider ! (...)
  • Le trou découvert sur le gabarit de Soyouz est dû à un acte de sabotage !

    La NASA toute indiquée. Ses astronautes seraient dans les films des caméras de surveillance...

    4 octobre 2018, par N.E. Tatem
    Une légère dépressurisation, du complexe orbital de l’ISS, a sonné l’alerte. Au court de la plage du 29 au 30 août 2018, alors que le vaisseau Soyouz MS-09 s’amarrait à la Station, quelque chose n’allait pas bien. Une perte d’air dans la structure du complexe, qui devait être hermétique, a été signalée. Aucun danger pour la vie des 6 astronautes à son bord. La fuite fut rapidement localisée puis réparée. Due à un étrange trou de deux millimètres sur le module orbital, ce qui ne devait pas exister. En plus, (...)
  • Pour la femme en Irak, face à la fureur terroriste, la protection des institutions

    La question de la citoyenneté en Islam, quand la société refuse de défendre sa moitié

    3 octobre 2018, par Rebel Kazimir
    La victoire sur l’EI (Etat Islamique) en Irak, ne signifie pas que la criminalité défendant le projet de société féodale est vaincue. Une campagne d’assassinats visant des femmes libres et modernes s’est déclenchée dans ce pays sortant difficilement de crise. La genèse de ces meurtres et celle du contexte du pays doivent être dressées pour comprendre la condition féminine, quand la barbarie s’affiche comme une identité. Des actes prémédités qui réveillent une peur répandue avec la théologie d’un islam qui (...)
  • Une voix obéissante à l’IA réserve la table de restaurant, où l’intrusion robotique

    Duplex tient le bout de fil et le suit jusqu’à satisfaire son maître

    1er octobre 2018, par N.E. Tatem
    La méthode d’échange téléphonique, à laquelle s’adonne le robot de google expérimenté pour les réservations de restaurant, semble être celle d’un répondeur automatique qui conduit un traitement normal d’une commande. Sa perfection ne laisse guère place au doute, sa forte concentration sur les tâches est forte, il est tout à fait réussi. Bref qu’il plaise ou pas, c’est selon... Le ton, la vitesse et le rythme de la voix humaine n’inspire pas confiance. Cependant le test depuis cet été avance.
    Google a (...)
  • Désespérante Libye, l’ONU ne sait plus qui faire intervenir après le chaos de l’OTAN

    Un gouvernement impuissant avec ses alliés pour qui les milices comptent plus que Khalifa Haftar

    30 septembre 2018, par Azouz Benhocine
    Lors de la dernière assemblée générale de l’ONU, la communauté internationale assume sa responsabilité dans l’absence de règlement des crises. Car elle s’est impliquée comme en Libye. Pourtant de l’avis de nombreux analystes, les choses sont abordables, avec leur simplicité, dans ce pays du nord-est africain. Mais laisser-faire les milices et faire semblant de bien travailler avec un gouvernement et des projets d’élections réduit l’action de tous.
    L’ambition du printemps arabe de 2011, pour laquelle la (...)
  • Doute & affolement sur la loyauté des militaires pour le 5è mandat à Bouteflika

    Les vraies réformes visent la corruption des clans qui partagent rente et pouvoir...

    28 septembre 2018, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Bouteflika a toujours cru que la loyauté, de l’armée et de la police, était essentielle pour maintenir son équipe corrompue au pouvoir. Depuis 2013 la fuite des fonds pris par le clan présidentiel sont apparus en Europe et même en Amérique (Canada et Etats-Unis), car des affaires comme celle de Saïdani ou Bedjaoui ont émergées. Puis 2 ans plus tard, en 2015, le général Aït-Ouarab a été arrêté et à la mi-septembre, on annonçait la retraite du général Mohammed Mediene, alias Tewfik.
    L’élimination des (...)

... | 2770 | 2780 | 2790 | 2800 | 2810 | 2820 | 2830 | 2840 | 2850 | 2860